United-City : les terribles chiffres d’une passation de pouvoir

MAG – Dans un contexte délicat en Premier League, où United est une bête blessée avant un choc que les Cityzens ont absolument besoin de gagner dans la course au titre (ce mercredi soir, 21 heures), le derby mancunien s’annonce bouillant. Si les Red Devils ont tenu en respect leurs ennemis de City durant des années, la tendance s’est clairement inversée. Les chiffres le prouvent.

Alors qu’il est engagé dans une course effrénée pour le titre avec Liverpool, l’entraîneur des Cityzens s’est moqué gentiment de ses rivaux mancuniens, bien moins impressionnants depuis quelques années et le départ à la retraite de Sir Alex Ferguson notamment.

B9719284587Z.1_20190417093857_000+G04DDL2H3.2-0.jpg

Une dégringolade illustrée par leur manque d’efficacité en attaque. Cela fait en effet 437 minutes que Manchester United n’a pas marqué dans le jeu, rien que ça ! Une stat pas aidée par Paul Pogba, qui a marqué sept de ses treize buts en Premier League sur penalty, même s’il ne serait pas honnête d’accabler l’international français tant le bât blesse ailleurs depuis l’inattendu comeback face au PSG en Ligue des champions le 6 mars dernier.

Depuis le départ de Sir Alex Ferguson en 2013, United ne retrouve plus son jeu qui fut souvent flamboyant, le tout aggravé par un vide créatif dans le dernier tiers du terrain que Solskjaer va devoir combler cet été avec l’apport de nouveaux joueurs au mercato hivernal. Car la ligne d’attaque de MU fait peur à voir : Jesse Lingard n’a plus marqué en Premier League depuis le 22 décembre, Anthony Martial seulement deux fois depuis.

En manque d’efficacité et de créativité, les Red Devils seraient bien inspirés de retrouver un peu de ce qui avait fait leur force sous Ferguson, sous peine de prendre une nouvelle fessée à Old Trafford face au rival.

Du reste, les bookmakers l’ont bien compris outre-Manche, alors que la cote pour une victoire à domicile de United (6/1) n’a jamais été aussi importante dans l’histoire commune des deux Manchester. Un derby que les chiffres viennent faire basculer un peu plus encore.

2

Étiquettes : , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :