Un tribunal interdit à Carlos Ghosn d’assister au conseil d’administration de Nissan

Carlos Ghosn, actuellement assigné a résidence a Tokyo après plus de 100 jours de prison pour malversations financières présumées, souhaite assister au conseil d’administration du constructeur d’automobiles japonais Nissan, a déclaré lundi son avocat à la presse.

Le tribunal de Tokyo a rejeté, lundi 11 mars, la demande de Carlos Ghosn d’assister au conseil d’administration du constructeur automobile japonais Nissan, ont rapporté la chaîne de télévision publique NHK et le quotidien économique Nikkei. Le conseil d’administration se réunit mardi après-midi au siège de Yokohama (banlieue de Tokyo).

« En tant qu’administrateur, il a l’obligation de participer au conseil, donc s’il en obtient le droit, il veut être présent », avait expliqué plus tôt son principal défenseur, Junichiro Hironaka, selon des propos retransmis par la chaîne de télévision NTV.

Le dirigeant avait été revoqué en novembre de la présidence de Nissan , quelques jours après son arrestation le 19 novembre à Tokyo, à la sortie de son jet privé, mais il reste administrateur tant que l’assemblée générale des actionnaires n’a pas voté sa destitution. Elle se tiendra le 8 avril à cette fin, ainsi que pour désigner au siège d’administrateur laissé vacant le nouveau président de Renault, Jean-Dominique Senard.

Étiquettes : ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :