Technologie : Affrontement entre haute de gamme abordables

Sur le plan esthétique, les deux terminaux affichent d’excellentes finitions. Le 6T profite de deux coques, l’une en verre brillant, l’autre en verre fumé. La seconde a l’avantage certain de ne pas retenir les traces de doigts. Ce dont ne peut se vanter le Xiaomi Mi 9, brillant quoiqu’il arrive. Le Mi 9 et le 6T intègrent tous les deux un lecteur d’empreintes sous leur écran. Un dispositif qui fonctionne aussi bien d’un côté que de l’autre.

Avec une dalle Oled de chaque côté, le match des écrans est également serré. Même taux de contraste quasi infini, même définition (2 340 x 1 080 px) et même diagonale (6 pouces), le 6T et le Mi 9 sont au coude-à-coude. Le terminal de OnePlus se distingue tout de même de son concurrent en offrant une luminosité maximale plus élevée et un taux de réflexion lumineuse plus bas. Le OnePlus 6T restera donc plus lisible que le Xiaomi Mi 9 en plein soleil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si le Mi 9 affiche un delta E plus bas que son concurrent (1,7 contre 2,5 pour le 6T), les deux smartphones passent sous la barre des 3. Impossible donc de faire la moindre différence pour un œil d’humain lambda. Le Mi 9 fait légèrement mieux que son adversaire sur le plan de la température des couleurs, mais là encore, l’écart est ténu.

En effet, il n’embarque qu’un SoC Snapdragon 845, quand son concurrent a eu le loisir de passer au suivant, le S855. Assez logiquement, les performances brutes du Xiaomi Mi 9 sont plus élevées. Dans la pratique, il faudra tout de même pousser à bout les deux smartphones pour apercevoir un décrochage du OP6T.

S’ils se posent en pourfendeurs de la politique d’autres fabricants de smartphones, Xiaomi et OnePlus n’en récupèrent pas moins certains travers. Le Mi 9 et le 6T n’intègrent pas de prise mini-jack 3,5 mm. En revanche, les deux fabricants fournissent un adaptateur USB-C vers mini-jack. Dans un cas comme dans l’autre, les performances sont plutôt bonnes et quasi similaires. Avec son 6T, OnePlus est revenu sur le devant de la scène dans la discipline photographique. C’est surtout son module principal qui fait des prouesses avec son capteur 16 Mpx. Il se montre performant aussi bien de jour qu’en basse luminosité. Le Mi 9 s’appuie pour sa part sur un module principal en capteur 48 Mpx, pour un résultat bien moins abouti.

Le Mi 9 monte très haut en sensibilité et doit abuser là encore du lissage pour ne pas se perdre dans le bruit électronique. La présence d’une stabilisation optique donne un avantage certain au OnePlus 6T. Le premier fait office de zoom 2x, comme sur le OnePlus 6T. Sur ce point, les deux smartphones se neutralisent en proposant des performances semblables.Enfin, les deux smartphones se montrent doués à l’heure de capturer des selfies. Pas de grosse différence entre le capteur 16 Mpx du 6T et celui de 20 Mpx du Mi 9.

Le OnePlus 6T ne démérite pas dans la discipline de l’endurance. Cependant, sur notre protocole de test SmartViser, c’est bien le Xiaomi Mi 9 qui décroche le meilleur score. Compte tenu de la capacité supérieure de la batterie du 6T (3 700 contre 3 300 mAh), cette domination est à mettre en partie au crédit de l’efficacité énergétique du Snapdragon 855.

Choisir un vainqueur dans ce duel n’est pas chose aisée. Les deux combattants se rendent coup pour coup et affichent tous deux d’excellents résultats dans la majorité des épreuves.Le OnePlus 6T démarre pour sa part à 559 €, mais possède 128 Go de stockage. Le Mi 9 existe également dans cette capacité, mais reste moins cher là aussi (529 €).

4

Étiquettes : , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :