Publicités

SPORT-Brooklyn : Justin Anderson a lui aussi eu le Covid-19

Comme beaucoup de ses coéquipiers, la nouvelle recrue des Nets n’a pas été épargnée. Le remplaçant de Michael Beasley, lui aussi touché, a été contaminé pendant la pause.

Les Nets semblent être l’équipe NBA la plus touchée par le Covid-19. Pas moins de neuf joueurs ont été testés positifs : quatre joueurs en mars, dont Kevin Durant, puis Spencer Dinwiddie, DeAndre Jordan et Taurean Prince plus récemment. Enfin Michael Beasley, renvoyé chez lui alors qu’il venait tout juste de signer à Brooklyn.

Il en manque un et c’est tout simplement le remplaçant de l’ancien de Miami et de New York : Justin Anderson.

 

« C’est quelque chose que je voulais garder pour moi car on n’était pas certain de pouvoir passer tous les protocoles », explique l’arrière/ailier au New York Post. « On s’est battu entre les tests positifs et négatifs, on s’est battu pour venir en voiture et pas en avion pour continuer de suivre le protocole. C’était une longue épreuve. » 

En janvier dernier, Justin Anderson a fait un court passage par Brooklyn, via un contrat de 10 jours. Ensuite, il a rejoint l’équipe de G-League affiliée aux Nets, Long Island, où il a brillé avec plus de 20 points et 6 rebonds de moyenne. Vient alors la suspension de la saison en mars et il décide d’aller à Atlanta.

« C’est alors que j’ai reçu un appel pour me dire que je devais me mettre en quarantaine dès que j’aurais été testé à Atlanta. Au début, le test était positif, puis négatif, puis de nouveau positif. Les résultats étaient changeants. C’était étrange comme situation et malheureux aussi. »

Asymptomatique, l’ancien des Sixers et des Mavericks a vécu une période de quarantaine en dehors de la « bulle » mais tout de même à Orlando, à partir du 13 juillet.

Il a attendu cinq jours et deux tests négatifs avant de pouvoir entrer à Disney World. Ce mardi, « heureux d’être là » et après les deux jours de quarantaine à vivre dans la « bulle », il s’est enfin entraîné avec ses nouveaux coéquipiers.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :