Publicités

SPORT-BASKET: Atypique, la première année en NBA de Cameron Johnson et Ty Jerome se poursuit


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758

Les rookies des Suns vivent un premier exercice pas comme les autres en NBA. Leur apprentissage va désormais se poursuivre à Disney World.

Loin d’être les rookies les plus célèbres de la Ligue, on en oublierait presque qu’ils ont été draftés au premier tour l’an dernier. Respectivement âgés de 24 et 23 ans, Cameron Johnson et Ty Jerome connaissent une première saison en NBA pour le moins délicate, tant sur les parquets qu’en dehors.

Tous deux échangés le soir de la Draft pour atterrir à Phoenix, ils n’ont pu disputer la Summer League en raison de leur situation contractuelle. Ce qui ne les a pas mis dans des conditions optimales pour leurs débuts, par conséquent retardés. Pour ne rien arranger, des blessures ont émaillé leur campagne et, comme la plupart des rookies, cette dernière a été marquée par une certaine irrégularité.

 

Pour finir, l’interruption du jeu liée au Covid-19 est évidemment venue s’ajouter à la liste, rendant le tout encore plus compliqué. Alors forcément, Cameron Johnson est emballé à l’idée de pouvoir reprendre la compétition dans la « bulle ». Et il entend boucler son exercice 2019-20 sur une bonne note.

« Le fait d’avoir une chance de finir la saison avec mes coéquipiers, c’est vraiment très spécial pour moi », confie-t-il à l’Arizona Central. « J’étais donc très excité quand nous avons eu la possibilité de revenir pour jouer ces matchs, ici. […] Et comme nous entendions que la saison pouvait reprendre, j’ai commencé à retourner davantage à l’entraînement, pour prendre des tirs et me concentrer sur mon jeu. »

Une pause aux allures d’intersaison

L’ancien élève de North Carolina, sélectionné en 11e position lors de la Draft 2019, a surtout profité de ces quatre mois de pause pour beaucoup travailler individuellement et revenir davantage « NBA ready ». Exactement comme lors d’une intersaison, d’après son coach Monty Williams.

« Généralement, la plupart des rookies ont besoin du premier été pour intégrer tout un tas d’informations, comment s’alimenter, voyager, toutes ces choses. Et ces quatre mois loin de tout, je pense que ça a été comme une intersaison pour lui. […] Je ne sais pas combien de masse musculaire il a gagné, je ne veux pas l’inventer, mais il en a vraiment pris. »

Ty Jerome, le camarade de cuvée de Cameron Johnson, est également passé par cette phase. En proie à une concurrence féroce dans l’Arizona, l’ancien meneur de Virginia s’est efforcé de progresser sur son jeu. En compagnie notamment du joueur des Hawks, De’Andre Hunter, avec qui il a remporté le titre universitaire en 2019.

« Nous nous sommes affrontés à peu près tous les jours », admet-il. « Nous avons retrouvé notre entraîneur, joué du un-contre-un, pris des tirs et soulevé [de la fonte] six jours par semaine. […] Avoir quelqu’un comme ça à affronter, ça magnifie votre jeu et ça le met à un autre niveau. Donc côtoyer quelqu’un comme ça, un grand défenseur et un grand attaquant, pour jouer avec lui tous les jours, ça a assurément servi mon jeu. »

Le 24e choix de la Draft 2019 a également précisé s’être beaucoup inspiré de Steve Nash ces dernières semaines, en regardant de nombreuses vidéos du double MVP, qui a évolué dix ans chez les Suns.

De bon augure, donc, pour son développement, pour la fin de saison en Floride et, surtout, en vue de l’année prochaine. Ce qui ravit évidemment Monty Williams, conscient des efforts de Ty Jerome pendant la pause.

« Il a été au gymnase pour bosser son physique. Il savait que c’était quelque chose qu’il devait améliorer. […] Beaucoup d’arrières ont essayé de lui mettre la pression à ce niveau. Et je sais qu’il avait ça à l’esprit. Il a donc travaillé sur son physique et sa rapidité pour pouvoir amorcer des actions en attaque et progresser. »

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :