Publicités

Sixers – Spurs : la revanche de Shake Milton

Muet face à Indiana samedi, Shake Milton (16 points) s’est racheté avec le 3-points de la victoire pour éviter aux Sixers une nouvelle déroute face à San Antonio (132-130).

Menés de 13 points en troisième quart-temps, San Antonio avait inversé la tendance grâce aux 55 points du duo DeRozan – Gay mais s’est écroulé dans la dernière minute face aux coéquipiers de Joel Embiid (27 points, 9 rebonds, 5 passes).

DeRozan et Gay frappent en premier, Harris et Richardson rétorquent

Si Ben Simmons est souvent pointé du doigt pour son refus de prendre des tirs à 3-points, DeMar DeRozan est dans la même optique et il marque son premier tir de loin depuis janvier pour donner l’avantage aux Spurs (15-10). Il faut finalement trois tirs primés de suite de Josh Richardson (19 points) et de Furkman Korkmaz pour permettre aux Sixers de passer un 11-0 aux Texans pour reprendre les commandes du match et virer en tête en fin de premier quart-temps malgré les 22 points du duo DeRozan – Gay (35-32).

 

Deux réussites de loin de Derrick White et de Quinndary Weatherspoon remettent les Spurs devant au score mais Philly réagit immédiatement. Le duo Simmons – Harris lance un 13-2 pour donner huit points d’avance à leur équipe (50-42).

Si DeJounte Murray et Patty Mills gardent les Spurs en embuscade, il faut attendre le retour de DeMar DeRozan et une domination au rebond offensif pour voir San Antonio revenir sur les talons de son adversaire et même égaliser à 60 partout. Seule l’activité de Raul Neto, qui fait sa première apparition de la soirée à deux minutes de la fin la première mi-temps, permet finalement aux Sixers de rentrer aux vestiaires avec un mince avantage (64-62).

Les Spurs ne lâchent rien

Avec Ben Simmons qui écope de sa quatrième faute personnelle sur la première possession du troisième quart temps, la situation semble se corser pour les Sixers mais les Spurs n’en profitent pas.

Ils ratent six de leur sept premiers tirs et Shake Milton force Gregg Popovich à demander un temps-mort (74-66). San Antonio ne parvient toutefois pas à inverser la tendance. Patient face aux prises à deux texanes en première mi-temps, Joel Embiid est cette fois plus agressif et se joue facilement de ses adversaires directs. Tobias Harris et Furkman Korkmaz continuent à faire mouche de loin et Philly termine le quart-temps avec douze points d’avance (99-87).

Les jeunes Spurs tentent alors un baroud d’honneur. Keldon Johnson, Derrick White (20 points) et Dejounte Murray agressent leurs adversaires des deux côtés du terrain pour ramener San Antonio à -5 (105-100). Avec Joel Embiid sur le banc et malgré l’adresse de Tobias Harris, Derrick White enchaine deux tirs de loin dont un avec la faute pour passer un 7-0 aux Sixers et ramener les Spurs à -2 (116-114) !

Shake Milton décisif

Malgré le retour du cinq de départ de Brett Brown, deux ballons perdus, un de Joel Embiid et un de Ben Simmons, permettent à San Antonio d’enfoncer le clou. Un tir à mi-distance de Rudy Gay remet les deux équipes à égalité, avant qu’un contre de DeMar DeRozan sur Joel Embiid suivi de quatre points de suite de l’ancien Raptor ne donnent l’avantage aux Spurs pour la première fois depuis le premier quart-temps (127-123).

Avec moins de deux minutes à jouer, les Sixers s’en remettent à Joel Embiid. Le pivot marque près du cercle, délivre un caviar pour Tobias Harris, conteste le tir de Dejounte Murray mais rate la balle d’égalisation aux lancers francs (129-128). Derrick White l’imite et les Sixers se retrouvent avec une dernière chance d’égaliser ou de gagner le match. Avec dix secondes au chrono, Shake Milton, qui fait la remise en jeu, est laissé complètement libre par Murray qui essaie de doubler Embiid.

Shake Milton hérite alors rapidement du ballon et sans hésitation prend et marque un tir à 3-points (131-130) ! La défense de Philly tient le coup de l’autre côté pour valider une victoire qui semblait pourtant bien compromise.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :