SI TA FEMME N’A PLUS ENVIE DE RIEN ,DONNE LUI CECI ELLE VA TE FATIGUER !!!

 

LIEN D’ACHAT DES PRODUITS

https://amzn.to/2SwWVLV ( WILD YAM )

La tige souterraine de l’igname sauvage (yam ou wild yam) est présente dans de nombreux compléments alimentaires. Il existe en fait plus de quatre cents sortes d’igname sauvage appartenant toutes à l’espèce Dioscorea. Elles poussent sur l’ensemble du continent américain et en Asie. On les utilise pour extraire deux substances, la diosgénine et la dioscine. Depuis les années 1950, la diosgénine et la dioscine servent à la fabrication de la progestérone ainsi que des estrogènes utilisés dans les médicaments contraceptifs, les traitements hormonaux de la ménopause et des problèmes de fertilité, et plus récemment pour synthétiser la DHEA. Usages et propriétés supposées de l’igname sauvage Traditionnellement, les ignames sauvages étaient utilisées pour soulager les rhumatismes chez les Aztèques, les problèmes urinaires chez les Chinois, ou pour favoriser la sécrétion de bile et faciliter la digestion. Aujourd’hui, les compléments alimentaires qui contiennent de l’igname sauvage sont proposés pour soulager les troubles de la ménopause, remplacer la DHEA, prévenir l’ostéoporose ou augmenter le désir sexuel chez les femmes. Quelle efficacité pour l’igname sauvage ?La patate douce est riche en vitamine A (bêta carotène) et vitamine C. Les deux vitamines A et C sont des antioxydants puissants qui travaillent dans le corps pour éliminer les radicaux libres, les radicaux libres sont des produits chimiques qui endommagent les cellules. Les patates douces sont bonnes pour les ulcères d’estomac et les conditions de l’inflammation du côlon. La patate douce est bénéfique pour la pression artérielle basse. La patate douce peut être utile pour les hémorroïdes en raison de sa teneur élevée en fibres. La patate douce est un bon aliment pour les personnes impliquées dans le travail musculaire intense, puisque cette denrée alimentaire est riche en vitamines et en minéraux. La patate douce peut aider à prévenir le cancer des glandes et des organes avec des tissus épithéliaux en raison de sa haute teneur en vitamine A. La patate douce est un bon aliment pour les diabétiques, car elle contribue à stabiliser les niveaux de sucre dans le sang. Très riche en composants antioxydants, la patate douce repousse l’apparition des troubles dégénératifs liés à l’âge. Ce fruit-légume d’origine sud-américaine prévient notamment la survenue des maladies cardio-vasculaires, l’apparition de certains cancers (prostate, vésicule biliaire…) et de nombreuses maladies relatives au vieillissement. La patate douce contient également de multiples bons nutriments, des vitamines ( B2, B6, C, A) et du bêta-carotène. En tout cas, la peau et les feuilles de la patate douce sont aussi riches que la chair. Il faut toutefois consommer uniquement les jeunes feuilles. Les composants bénéfiques des patates douces varient en fonction de leur pigmentation. Celles dont la peau est pourpre sont par exemple riches en Anthocyanines, un flavonoïde anticancer, antioxydant et anti-inflammatoire. Et celles dont la peau est blanche sont recommandées pour stabiliser le taux d’insuline des diabétiques. Les plus consommées restent toutefois les patates douces rouge-orangé. Ce sont les espèces les plus riches en bons nutriments comme le cuivre et le manganèse.Comment consommer la patate douce ? La patate douce est un produit assez fragile. Elle se conserve au maximum une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il faut la choisir, ferme et inodore pour être sûr de sa qualité. La patate douce se mange cuite et avec la peau. Elle se cuit à l’eau, au four et en friture pour les plats sucrés et salés. En général, elle remplace la pomme de terre du fait de sa consistance semblable. Elle est ainsi excellente en chips, en purée et en gratin. De plus, ce légume surprenant accompagne parfaitement viandes et poissons. Les feuilles, quant à elles, se cuisinent comme les épinards. Les amoureux de douceurs sucrées trouvent en la patate douce un ingrédient de rêve puisqu’elle est délicieuse en glace, en gâteaux et en marmelade. Pour apporter une touche exotique à votre table, proposez la patate douce sous forme de croquettes, rehaussées d’un assortiment d’épices (vanille, girofle, gingembre, cardamome, graines de pavot …) Il suffit de réaliser une pâte à base de purée de patate douce, de sucre, de farine de blé et d’œufs et de l’épicer à votre guise. Réalisez des bâtonnets, faites frire dans un wok et le tour est joué.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :