Publicités

Sans défense, les Pelicans voient les playoffs s’éloigner

 

En encaissant 140 points face aux Kings, New Orleans s’est incliné très lourdement et se retrouve 13e de l’Ouest. Il reste quatre matches à jouer mais les espoirs de playoffs diminuent…

La victoire des Blazers ce jeudi soir contre Denver, combinée avec les déboires des Grizzlies, rapproche Portland de la huitième place et le rythme des joueurs de l’Oregon est difficile à suivre pour les autres concurrents, sauf Phoenix qui surprend match après match.

Alors que les Pelicans avaient des arguments pour cette reprise, notamment un calendrier abordable, afin d’arracher la huitième place à l’Ouest, les joueurs d’Alvin Gentry ont perdu trois matches sur quatre. Le dernier contre les Kings, face à un adversaire direct donc, symbolise les manques de ce groupe.

 

Déjà détruite contre les Clippers, la défense des Pelicans a une nouvelle fois complétement sauté. Avec un Bogdan Bogdanovic de feu (35 points au total), Sacramento a ainsi inscrit 49 points en premier quart-temps !

« On n’y était pas, tout simplement », constate amèrement le coach des Pelicans, pour le Times Picayune. « On ne peut pas encaisser 49 points dans un quart-temps, ou encore 40 dans le troisième. Il faut suivre les consignes. Il faut s’adapter aussi. Je parle ici de l’effort global. On doit être davantage présent sur le porteur de balle, pas juste un peu. Bien plus. »

Pas d’envie en défense

En marquant 125 points à 57 % de réussite au shoot et 41 % à 3-pts, les coéquipiers de Zion Williamson avaient fait leur part du travail en attaque. La prestation aurait normalement été suffisante pour l’emporter. Mais quand on ne défend pas un minimum, on s’expose à perdre des matches malgré une attaque efficace. Sacramento a terminé avec un joli 16/33 à 3-pts.

« Ils ont mis leurs shoots, notamment des difficiles en première mi-temps », explique Jrue Holiday. « Il faut tirer notre chapeau aux Kings, ils ont bien shooté », poursuit Williamson.

Certes, l’adresse des joueurs de Luke Walton a pesé dans le résultat, mais les erreurs des Pelicans ont été trop nombreuses : des shoots à 3-pts offerts, un repli mal assuré, un rebond très mal protégé. Une action résume parfaitement ce match et le manque d’envie en défense : en troisième quart-temps, les Pelicans sont revenus à deux points. Bogdanovic prend un tir bien contesté et malgré la présence de trois Pelicans sous le cercle, et bien qu’il ne soit pas le plus costaud, il parvient à prendre son rebond, à shooter, et à marquer avec la faute.

Résultat, cette défaite plonge New Orleans à la 13e place de l’Ouest. Pour rêver encore de s’offrir un « play-in » contre le huitième, il faut remonter à la neuvième place. Et pour ça, deux conditions qui se réalisent en même temps seront nécessaires : que la concurrence lâche des matches et que les Pelicans fassent quasiment un sans faute.

Ça commence donc par une victoire impérative contre les Wizards ce vendredi soir, en espérant aussi que dans le même temps les Spurs chutent face au Jazz, qui n’alignera pas Mike Conley, Rudy Gobert et Donovan Mitchell, et que Sacramento s’incline face à Brooklyn.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :