Publicités

RDC : l’armée appelle les acteurs politiques à s’abstenir “d’épiloguer sur ses activités et d’adresser des invectives à son commandement”

Le Général Major Léon-Richard Kasongo, porte-parole des FARDC a, ce jeudi 12 octobre, au cours d’un point de presse, appelé les opérateurs politiques de tous bords à s’abstenir de commenter les activités de l’armée qui est apolitique. Il a aussi averti  ces derniers sur des invectives lancées contre le commandement des forces armées.

 

“ Il importe de relever que l’armée est considérée dans le monde entier comme la grande muette. Pourquoi est-il nécessaire que dans notre pays toutes les activités de nos forces armées soient mises sur la place publique. A cet effet, nous lançons un appel en direction des opérateurs politiques de tous bords à s’abstenir d’épiloguer sur les forces armées et d’adresser des invectives au commandement de forces armées. Cet appel vaut un réel avertissement car l’armée est apolitique ”, a averti le Général Major Léon-Richard Kasongo, porte-parole des FARDC.

Il a , au cours du même point de presse, balayé certaines « contrevérités » qu’il qualifie des rumeurs sur le solde, la ration et les équipements militaires. Il précise que les FARDC ont de quoi  tenir leur fonctionnement régulièrement.

“ A cet effet, les FARDC tiennent à préciser que pour leur fonctionnement harmonieux, elles reçoivent diverses allocations financières, logistiques, techniques et structurelles, adaptées et conséquentes en vue des succès des opérations au travers d’une gestion transparente des ressources humaines et matérielles, débloquées continuellement de manière interrompue en fonction des contingences sécuritaires et des besoins stratégiques exprimés par l’État-major général sous l’égide du Chef de l’État, commandant suprême ”, a-t-il dit.

 

Et de renchérir :

 » Ciment de l’unité nationale, les forces armées réparties sur l’ensemble du territoire national, sont composées des militaires mensuellement rémunérés, équipés de manière professionnelle et bénéficiant d’une particulière attention du commandant suprême « .

Le Général Major Léon-Richard Kasongo rassure que la solde ainsi que diverses primes  que perçoivent les forces armées sont des dépenses de souveraineté. De ce point de vue, elles sont décaissées au prorata des recettes publiques de l’État sans qu’il ne soit nécessaire de les porter sur la place publique. Il a aussi fait savoir que les effets néfastes de la covid-19 et de l’environnement international peu favorable à l’amélioration des activités économiques et financières ont empêché notamment le décaissement des frais de fonctionnement.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :