Publicités

quelques conseils pratiques pour arrêter de fumer du cannabis

        Si vous pensez que le cannabis est en train de prendre le dessus sur votre vie, remplaçant tous vos amis, vos loisirs et vos activités préférés de tous les jours, il est alors temps d’arrêter de fumer et de retrouver votre vie. Le fait que la marijuana ne crée pas de dépendance est un mythe et cela est réellement difficile d’arrêter de fumer du cannabis, que vous cessiez d’un coup ou progressivement. Si vous cherchez de l’aide pour retrouver votre ancienne vie et abandonner vos vieilles habitudes, vous êtes au bon endroit.. Jetez tout votre cannabis, ainsi que toutes vos réserves et vos accessoires. 

canabis 2.png

1. Jetez tout votre cannabis, ainsi que toutes vos réserves et vos accessoires.         

    Si vous vous débarrassez des choses qui facilitent votre consommation d’herbe, vous serez moins enclin à céder à vos tentations. Voici ce que vous devriez faire :

  • Jetez tout votre cannabis restant dans votre toilette, ainsi vous ne pourrez pas simplement retourner le chercher dans vos ordures par la suite.
  • Détruisez vos réserves. Si vous ne pouvez pas les rendre inutilisables, jetez-les dans une poubelle dégoûtante pour ne pas être tenté d’aller les chercher plus tard (vous voudrez peut-être néanmoins les enrober dans un sac-poubelle plus discret avant).
  • Débarrassez-vous de tout ce qui pourrait vous donner envie de fumer du cannabis, même si c’est votre jeu vidéo préféré ou une affiche dans votre chambre. Cela peut sembler extrême, mais supprimer les déclencheurs pourrait vous aider à combattre votre habitude.
  • Si vous avez le numéro de votre vendeur, supprimez-le de votre téléphone.
  • Débarrassez-vous de tous vos briquets, vos allumettes, vos pince-joints, vos pipes et vos conteneurs. Videz toutes vos poches pour vous assurer que vous n’oubliez rien

2. Parlez de votre décision aux gens qui vous soutiennent.

Racontez ce que vous faites à vos amis et aux membres de votre famille en qui vous avez confiance et demandez-leur de vous aider à arrêter. Vous verrez probablement qu’ils seront ravis de vous voir arrêter et de vous soutenir comme ils peuvent.

  • Ceci est particulièrement important si vous ne voulez pas vous éloigner des fumeurs actifs. Dites-leurs que vous n’essayez pas de les « obliger » à s’arrêter aussi, mais que vous apprécieriez qu’ils ne fassent pas pression sur vous pour que vous en consommiez avec eux. Si vous n’avez de soutien de personne ou que les gens qui vous entourent essaient de vous pousser à consommer, demandez-vous si ces personnes ont vraiment leur place dans votre vie si elles ne peuvent pas respecter vos choix et vos demandes.
  • Vous pourriez même avoir à éviter les amis avec qui vous fumiez pendant un moment. Si toute votre vie sociale avec vos amis consistait à vous défoncer ensemble, vous devriez peut-être trouver un nouveau réseau social. Cela peut sembler difficile, mais c’est ainsi que cela doit se passer.
3.  Préparez-vous à l’état de manque.
La bonne nouvelle, c’est que cela est temporaire : l’état de manque lié à la marijuana commence un jour après l’arrêt de la consommation, atteint son paroxysme après 2 ou 3 jours et se dissipe finalement après une ou deux semaines. Il se peut que vous n’en ayez pas ou peu, mais il est important de planifier ce que vous allez faire au cas où, au lieu de consommer à nouveau du cannabis. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il y a des symptômes.  Voici quelques symptômes que vous pourriez subir :

La perte d’appétit : Vous pourriez avoir des nausées au début. Essayez de manger des aliments fades qui sont faciles à digérer pour l’estomac, comme les bananes, le riz, le pain grillé, les flocons d’avoine et les pommes.

  • L’irritabilité : Lorsque vous subissez des changements d’humeur provoqués par l’état de manque, il se peut que vous soyez enclin à la colère et aux pleurs. Anticipez ces effets et lorsqu’ils surviennent, essayez de prendre du recul et de réaliser ce qui se passe. Dites-vous : « Ce n’est pas moi et la situation n’est pas comme ça. C’est à cause du manque ». Répétez-vous cela aussi souvent que nécessaire.
  • L’anxiété. Vous sentir tendu et mal dans votre peau est un symptôme commun de l’état de manque lié à toutes les drogues. Lorsque vous aurez une minute de libre, fermez vos yeux, respirez profondément et Souvenez-vous que l’état de manque n’est que temporaire.
  • L’augmentation de la température du corps : vous pourriez avoir plus chaud que d’habitude et vous pourriez commencer à transpirer de temps en temps.
  • L’insomnie : Essayez d’éviter la caféine les premiers jours et mettez-vous au lit dès que vous vous sentez fatigué le soir.
  • La perte d’appétit : Vous pourriez avoir des nausées au début. Essayez de manger des aliments fades qui sont faciles à digérer pour l’estomac, comme les bananes, le riz, le pain grillé, les flocons d’avoine et les pommes

4. Trouvez-vous une activité de remplacement.
      Au lieu de consommer, dévouez votre nouveau temps libre à un passe-temps ou à un sport. Essayez de choisir quelque chose que vous pouvez faire aussi rapidement et facilement que vous allumer un joint. Par exemple, vous pourriez jouer de la guitare ou faire de la course à pied. Vous n’avez qu’à pratiquer cette activité à chaque tentation. Si vous vous ennuyez trop ou si vous vous sentez déprimé, regardez un film qui vous fait sourire ou passez du temps avec un bon ami qui n’est pas un consommateur de cannabis. Voici autre chose que vous pourriez essayer :

  • Faites de longues promenades
  • Parlez à un vieil ami au téléphone
  • Allez à la piscine
  • Cuisinez
  • Lisez un journal
5. Changez votre routine.
     En plus de vous trouver un nouveau passe-temps, vous devriez changer votre routine afin que vous ne soyez pas en manque durant les moments que vous passiez normalement à consommer de l’herbe. Voici certaines choses que vous pourriez faire :

  • Changez votre routine matinale. Essayez de vous lever un peu plus tôt ou un peu plus tard, mangez quelque chose de différent pour le petit déjeuner ou prenez votre douche à un autre moment.
  • Modifiez votre routine au travail ou à l’école. Rendez-vous au travail ou à l’école en empruntant un chemin différent, assoyez-vous dans un siège différent si vous le pouvez et mangez également quelque chose de différent pour le déjeuner.
  • Changez votre routine d’étude. Si vous étudiez normalement dans votre chambre (ce qui peut conduire à fumer de la marijuana), étudiez plutôt dans un café ou à la bibliothèque.
  • Ne mangez pas moins simplement pour changer votre routine. Vous pourriez constater que vous avez moins faim, mais vous devriez essayer de manger la même quantité afin de rester en bonne santé.
6.  Gérez vos envies.
 Vous aurez probablement envie ou besoin de fumer assez souvent et il est important de savoir comment réagir face à cela, si vous voulez vraiment arrêter de fumer. Voici certaines choses que vous pourriez faire pour éviter de céder à l’envie de consommer du cannabis
  • Évitez les endroits qui pourraient provoquer vos envies. N’allez pas aux endroits qui vous donnent envie de fumer, que cela soit le sous-sol de votre meilleur ami ou l’espace sous les gradins de votre école secondaire.
  • Fuyez les moments de manque. Peu importe où vous êtes, si vous avez soudainement envie de fumer, sortez de cet endroit dès que vous le pouvez. Changer votre environnement aussi vite que vous le pouvez est votre meilleur pari.
  • Respirez profondément. Prenez une grande respiration par la bouche et maintenez l’air dans vos poumons pendant 5 à 7 secondes, jusqu’à ce que vous vous sentiez plus calme. Respirez à travers vos lèvres plissées et répétez ces étapes jusqu’à ce que votre sentiment passe.
  • Mettez quelque chose dans votre bouche. Trouver un substitut à votre envie pour vous aider à l’enrayer, tant que ce n’est pas de l’alcool ou une autre drogue. Essayez la gomme sans sucre, des bonbons sans sucre, une boisson vitaminée, un cure-dent, un stylo, un crayon ou même une paille.
  • Buvez de l’eau. Rester hydraté vous maintiendra en bonne santé et vous aidera à combattre vos envies.
7. Tenez bon.
 Le pire de l’état de manque devrait passer au bout d’une semaine ou deux et nous avons tous entendu dire que cela prend trois semaines pour se débarrasser d’une habitude. Au bout d’un mois, vous devriez être complètement sorti de votre état de manque et libre de votre dépendance. Cela peut sembler une éternité pendant que vous le faites, mais essayez de vous souvenir que ce n’est pas « si » long.
  • Planifiez une petite célébration un mois après votre décision d’arrêter. Avoir un repère pour lequel vous pouvez vous réjouir d’avance peut vous aider à rester sur la bonne voie et c’est une bonne excuse pour vous offrir une petite récompense comme une sortie en boîte ou un cadeau pour vous-même.
Publicités
Étiquettes : , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Alors que Marcus Rashford jubile, Stark met en garde contre la réouverture desDFID par le premier ministre!!!Alors que Marcus Rashford jubile, Stark met en garde contre la réouverture desDFID par le premier ministre!!!

La décision de Boris Johnson de supprimer le Département du développement international aura « des conséquences mortelles dans le monde », a averti le directeur général d’Oxfam GB – une décision que Matt Hancock a révélée que le

%d blogueurs aiment cette page :