Publicités

Producteur tabassé à Paris. Les quatre policiers mis en examen, deux placés en détention provisoire

Ce lundi 30 novembre, les quatre policiers mis en cause dans l’interpellation violence du producteur de musique Michel Zecler ont été placés en examen. Deux d’entre eux sont désormais en détention provisoire.

Les quatre policiers impliqués dans l’interpellation violente de Michel Zecler, producteur de musique noir du XVIIe arrondissement de Paris, ont été mis en examen conformément aux réquisitions du parquet.

Deux policiers en détention provisoire

Deux des policiers ont été placés en détention provisoire dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on précisé de mêmes sources, et un autre a été placé sous contrôle judiciaire. L’agent soupçonné d’avoir jeté une grenade lacrymogène dans l’appartement de Michel Zecler a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire un peu plus tôt.

Le parquet de Paris a requis dimanche la mise en examen des quatre policiers, accusés des chefs de violences volontaires avec arme, en réunion et accompagnés de propos à caractère raciste, de faux en écriture publique, de violation de domicile et de dégradation volontaire de biens privés en réunion.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :