Paris :Une motion de censure érigé sur la privatisation de l’aéroport parisien

218 élus de l’opposition ont réussi à se mettre d’accord pour déclencher la procédure d’un référendum d’initiative partagée sur la privatisation d’Aéroports de Paris.

17366871.jpg

La gauche et la droite font front commun contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP). Pour cela, c’est l’article 11 de la Constitution qui est dégainé : le référendum d’initiative partagée. Via ce dispositif, les Français auraient la possibilité de donner leur avis sur l’avenir de l’entreprise tricolore.

maxbestof078578-1-1024x683.jpg

Instauré en 2008 par la réforme constitutionnelle de Nicolas Sarkozy, le référendum d’initiative partagée permet à 185 parlementaires de lancer une consultation sur une question précise. La majorité dénonce une procédure politique à 48 heures du vote définitif de la loi Pacte. Des citoyens interrogés restent dubitatifs sur la question, « il faudrait que tout le monde ait les mêmes informations », déclare un homme. Avant d’ouvrir le référendum, le Conseil constitutionnel devra valider la question. Le processus pourra alors prendre jusqu’à un an et demi avant sa mise en place.

adp-m.jpg

4

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :