Publicités

Paris : Ouverture d’enquête pour « violences aggravées » après une agression transphobe


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758

Une vidéo montre une femme prise à partie et frappée, place de la République à Paris, dimanche, lors d’une manifestation d’opposants au régime algérien. Une personne a été placée en garde à vue, mais libérée depuis.Les images ont provoqué une vive réaction. L’association SOS Homophobie a diffusé, mardi 2 avril, sur Twitter, une vidéo montrant une femme victime d’une agression transphobe, place de la République à Paris. Les images ont été tournées dimanche, lors d’une manifestation d’opposants au régime d’Abdelaziz Bouteflika en Algérie. Une enquête pour « violences aggravées par la circonstance qu’elles ont été commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre » a été ouverte, a indiqué une source judiciaire à France info mardi.

L’enquête, confiée à la police du 3e arrondissement, a été ouverte dimanche, avant la diffusion de la vidéo. Une personne a été placée en garde à vue, indique cette même source à France info, mais la garde à vue a été levée.

 

La vidéo montre cette femme être prise à partie verbalement, puis frappée, par plusieurs manifestants.  Lyes Alouane, militant et délégué Ile-de-France de Stop Homophobie, explique que « l’auteur de la vidéo m’a raconté qu’un jeune a craché sur cette femme transgenre. Elle s’est approchée pour avoir des explications et c’est là qu’elle s’est fait frapper. Elle a été humiliée »« Le groupe d’hommes chante en arabe », explique aussi Lyes Alouane. « Les paroles de cette chanson signifient ‘Tu es une friandise’, ‘tiens voilà le gâteau ou le bonbon, le chocolat’. Cela la réduit à un objet sexuel. »

La vidéo se termine avec l’intervention de plusieurs agents de sécurité de la RATP, l’agression se déroulant à la sortie d’une station de métro. Stop Homophobie explique avoir reçu la vidéo de cette agression dans la nuit de lundi à mardi. Elle a été tournée par une personne qui participait à la manifestation, et qui souhaitait « dénoncer les faits »« Elle trouve ça scandaleux », rapporte Lyes Alouane. En revanche, la victime ne s’est pas signalée auprès de Stop Homophobie.

Mardi, plusieurs personnalités politiques ont réagi à cette vidéo, dont la maire du 10e arrondissement de Paris, Alexandra Cordebard, qui a expliqué avoir signalé les faits à la police.La maire de Paris Anne Hidalgo et la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa ont également condamné cette agression.

4

 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :