Publicités

Pandémie de Covid-19: Merkel «  s’inquiète  » des vaccins pour les pays pauvres


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758

La chancelière allemande a fait part de ses inquiétudes concernant l’accès des plus pauvres du monde aux vaccins Covid-19.

Angela Merkel s’exprimait lors d’un sommet du G20 qui a vu les dirigeants promettre une distribution équitable des coups.

Mais Mme Merkel a averti que les progrès étaient lents, affirmant qu’elle soulèverait la question avec l’alliance mondiale pour les vaccins GAVI.

« Nous allons maintenant parler avec GAVI du moment où ces négociations commenceront, car je crains quelque peu que rien n’ait encore été fait à ce sujet », a-t-elle déclaré.

Ses commentaires interviennent alors que les États-Unis ont annoncé que certains Américains pourraient être vaccinés dès le 11 décembre.

 

Le sommet du G20 des principales puissances économiques mondiales était organisé par l’Arabie saoudite. En raison de la pandémie, des réunions ont eu lieu virtuellement.

Au cours de la conférence, les nations les plus riches du monde ont promis de soutenir les pays pauvres dont les économies ont été gravement endommagées par la crise, mais ont donné peu de détails sur ce que les dépenses impliqueraient.

Le virus a infecté près de 60 millions de personnes dans le monde depuis son apparition en Chine en décembre dernier et en a tué près de 1,4 million.

Les pays du G20 se sont également engagés à aborder le financement immédiat requis pour soutenir la production et la distribution équitable des vaccins Covid-19, ainsi que des traitements contre le virus et des tests.

« Nous n’épargnerons aucun effort pour assurer leur accès abordable et équitable à tous », a déclaré le groupe dans son communiqué de clôture.

Lors d’une conférence de presse, le ministre saoudien des Finances, Mohammed al-Jadaan, a souligné qu’il y avait un consensus parmi les pays du G20 sur le fait que « si nous laissons un pays derrière nous, nous serons derrière ».

Les pays riches, dont le Royaume-Uni, ont déjà acheté un grand nombre de doses de vaccins à des entreprises pharmaceutiques.

Le président français Emmanuel Macron a appelé les dirigeants du G20 à « aller plus loin et plus vite » pour soutenir les pays les plus pauvres en faisant des dons de doses, en forgeant des partenariats industriels et même en partageant la propriété intellectuelle.

Mais la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que « davantage de fonds étaient nécessaires » pour combler un déficit de 4,5 milliards de dollars (3,3 milliards de livres sterling) dans le soi-disant ACT-Accelerator, un mécanisme dirigé par l’Organisation mondiale de la santé qui vise à garantir l’accès aux tests, aux traitements et aux vaccins pour tous.

 
Publicités
Étiquettes :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :