Publicités

Olivier Giroud, les Bleus dans le « cent »

Irrésistible Olivier Giroud: l’attaquant français a fêté sa 100e sélection avec un fantastique doublé, mercredi contre l’Ukraine à Saint-Denis (7-1), pour dépasser Michel Platini dans l’histoire de l’équipe de France et prouver qu’à 34 ans, il n’a pas fini d’écrire son histoire en Bleu.

Le buteur de Chelsea l’avait dit mardi: « Ce serait un grand privilège et une immense fierté de pouvoir égaler la légende du football français » Michel Platini, jusqu’alors deuxième meilleur buteur des Bleus avec 41 unités.

Imaginait-il le dépasser en un seul match, avec notamment un bijou de frappe lointaine, et avec le brassard de capitaine autour du bras ? Pas certain.

 

Pourtant, c’est exactement ce qui s’est produit mercredi soir, dans un Stade de France garni d’à peine quelques centaines de supporters.

Ceux-ci avaient bien compris que c’était LE soir du buteur fétiche de la sélection, et ce n’est pas un hasard s’ils ont acclamé son nom en premier au moment de l’arrivée des joueurs sur la pelouse. Avant de chanter ses louanges à sa sortie (73e), encore époustouflés par l’efficacité du taulier.

– 20 buts au Stade de France 

Le Chambérien le leur a bien rendu, en marquant d’une frappe sublime du pied gauche en lucarne (24e), puis en reprenant d’une tête plongeante (34e) un tir d’Houssem Aouar repoussé par le gardien d’une sélection ukrainienne bien mal en point.

Un 41e but au talent, un 42e à l’opportunisme, deux traits qui caractérisent plutôt bien le grand barbu (1,93 m) depuis son arrivée chez les Bleus il y a quasiment neuf ans, en 2011.

Pour sa 100e sélection, fait remarquable pour un joueur international pour la première fois à 25 ans, Giroud s’était vu confier le brassard de capitaine par le sélectionneur Didier Deschamps. Il l’a même gardé à l’entrée en jeu du vice-capitaine Raphaël Varane.

Une marque de confiance, de respect aussi de la part de Deschamps, l’un des sept autres « centenaires » que compte l’histoire des Bleus.

Et Giroud a assumé cette responsabilité comme il l’a toujours fait, en donnant le maximum sur sa pelouse préférée – il a marqué 20 buts dans l’antre de Saint-Denis, autant que le meilleur buteur des lieux Thierry Henry – et en faisant briller les jeunes pousses avec qui il était aligné, comme Eduardo Camavinga, buteur après une tête mal repoussée de… Giroud.

– « Abnégation » 

« Je ne me suis jamais fixé aucune limite. Je suis resté dans cette équipe grâce à mon efficacité et à ce que j’apporte à l’équipe. Je suis fier de tout ça. 100, c’est un beau chiffre », disait d’ailleurs l’ancien Montpelliérain cette semaine, insistant sur ses qualités de « persévérance » et « d’abnégation ».

« Un mec bien », a renchéri cette semaine Platini dans un entretien à l’AFP. Deschamps, lui, a préféré les termes de « détermination », « envie » et « état d’esprit », soulignant la « force de caractère au-dessus de la moyenne » de son attaquant vedette, souvent critiqué pour son manque d’impact dans le jeu des Bleus, souvent victime de la concurrence en club, mais toujours là pour répondre sur la pelouse.

Tout en gardant un oeil avisé sur ses statistiques personnelles, comme tout buteur qui se respecte…

« Il n’a rien eu gratuitement, ça n’a jamais été simple (…) mais il a toujours su miser sur ses points forts », avait salué le Basque mardi.

Alors qu’il était presque enterré en club il y a un an, barré par la concurrence, que Deschamps lui même commençait à s’inquiéter, voici Giroud toujours plus indiscutable douze mois plus tard, et en passe de disputer cet été sa 5e grande compétition internationale à l’Euro.

A force de titularisations et de doublés, le record de Thierry Henry (51 buts) peut-il être battu ? « Pourquoi pas », a déjà répondu Deschamps, « à partir du moment où il a des matches à jouer il a la possibilité d’augmenter encore ce compteur buts déjà très élevé. Il fait partie des meilleurs ».

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :