Publicités

Ntabo Ntaberi: Un chef rebelle de la RDC condamné à perpétuité pour viol collectif

Un ancien chef de milice en République démocratique du Congo a été condamné à la prison à vie pour crimes contre l’humanité, y compris pour viol collectif.

Un tribunal militaire a condamné Ntabo Ntaberi pour meurtre, viol, esclavage sexuel et enrôlement d’enfants de moins de 15 ans.

La décision est intervenue à l’issue d’un procès de deux ans qui a vu 178 victimes témoigner.

Les Nations Unies ont déclaré que la décision montrait que « l’impunité n’est pas inévitable ».

« Ce verdict est une source d’immense espoir pour les nombreuses victimes des conflits en RDC: leurs souffrances ont été entendues et reconnues », a déclaré Leila Zerrougui, chef de la mission de maintien de la paix de l’ONU en RD Congo.

Ntaberi, également connu sous le nom de Sheka, était l’un des chefs d’une milice appelée Nduma Defense of Congo (NDC), qui opérait dans la province agitée de l’est du Nord-Kivu.

L’est de la RD du Congo a longtemps été ravagé par des conflits, alimentés par les divisions politiques et l’abondance des ressources minérales de la région.

Il y a eu une guerre civile en RD du Congo entre 1998 et 2003, mais certaines milices se battent et continuent de commettre des atrocités dans l’est, où une mission des Nations Unies lutte pour maintenir la paix.

L'hélicoptère du secrétaire général de l'ONU atterrit avant une visite dans un centre de traitement d'Ebola à Mangina, province du Nord-Kivu, le 1er septembre 2019
Ntaberi s’est livré à la mission de l’ONU en RD Congo en 2017

Les autorités ont d’abord émis un mandat d’arrêt contre Ntaberi en janvier 2011, l’accusant d’avoir orchestré des raids sur des villages à la mi-2010.

Au cours de ces raids, des membres du NDC et de deux autres milices auraient violé environ 400 personnes et tué près de 300 personnes.

Ntaberi était en fuite pendant près de six ans, mais s’est finalement rendu aux Casques bleus de l’ONU en RD du Congo en juillet 2017.

Il a été poursuivi avec trois coaccusés, dont un commandant d’une autre milice, qui a également été condamné à perpétuité pour des crimes commis au Nord-Kivu.

Leurs peines de prison ont été prononcées lors du procès dans la ville de Goma lundi.

« Nous sommes satisfaits de ce verdict, c’est un signal fort aux autres chefs de guerre », a déclaré à l’agence AFP Kahindo Fatuma, un porte-parole des victimes. « Les victimes seront un peu soulagées. »

Thomas Fessy, chercheur sur la RD Congo pour Human Rights Watch, a déclaré que la condamnation de Ntaberi était « une étape importante dans la lutte contre l’impunité ».

Des dizaines de groupes armés sont actifs dans l’est de la RD Congo. Une spin-off de la milice de Ntaberi opère toujours dans l’est de la RD Congo sous le nom de NDC-Renovated ou NDC / R.

 
Publicités
Étiquettes :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :