Nouvelle-Zélande : Attentat contre deux mosquées de Christchurch

Quatre personnes ont été arrêtées, trois hommes et une femme. L’un d’eux, âgé d’une trentaine d’années, a été inculpé pour « meurtres ».

Les attentats contre deux mosquées du centre-ville de Christchurch (Nouvelle-Zélande) ont fait au moins 49 morts, vendredi 15 mars, selon un nouveau bilan de la police à 10 heures. Quatre personnes ont été arrêtées. La reine Elizabeth II a assuré être « profondément attristée par l’attaque effroyable » perpétrée dans ce royaume du Commonwealth.  Il s’agit de trois hommes et une femme. Ils n’étaient inscrits sur aucun fichier de surveillance, selon la police. L’un d’eux, âgé d’une trentaine d’années, a été inculpé pour « meurtres ». Il comparaîtra samedi devant le tribunal de Christchurch. Le Premier ministre australien a annoncé qu’un individu était identifié comme étant un citoyen australien, « terroriste d’extrême droite et violent ».

La Nouvelle-Zélande relève à « élever » son niveau d’alerte à la sécurité. En ce jour de prière, la police demande aux musulmans d’éviter les mosquées partout en Nouvelle-Zélande. La municipalité de Christchurch, une ville de 340 000 habitants, a ouvert une ligne téléphonique d’urgence pour les parents inquiets du sort de leurs enfants qui participaient à une marche contre le changement climatique non loin de là.

La Nouvelle-Zélande connaît l’une de ses journées « les plus sombres » après ces attentats « sans précédent », estime la Première ministre. Par ailleurs, Jacinda Ardern appelle à ne pas « partager ou propager ce message de haine » en diffusant les images filmées par un tireur. Les autorités travaillent actuellement à les retirer des réseaux sociaux où elles ont été publiées et partagées.

Emmanuel Macron condamne « des crimes odieux » et souligne que « la France se dresse contre toute forme d’extrémisme ». Par ailleurs, Christophe Castaner demande aux préfets de « renforcer la surveillance des lieux de culte, par précaution ». 

4

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :