Publicités

Monde – Bataille commerciale: Comprendre la guerre que les Etats-Unis livrent à l’application chinoise TikTok

Après avoir proféré des menaces, le Président américain a récemment signé un décret interdisant, dans un délai d’un mois et demi, toute transaction des “personnes sous juridiction américaine” et ByteDance, la société chinoise propriétaire de TikTok. Donald Trump invoque une question de sécurité nationale pour les Etats-Unis. En face, la Chine dénonce une guerre commerciale qui défie toutes les règles basiques du commerce international.

Banissement

Donald Trump a mis sa menace à execution. Le 6 août 2020, le Président américain a signé deux décrets qui visent deux grandes sociétés basées en Chine. L’un des deux textes interdit, dans un délai de 45 jours, toute transaction des ‘‘personnes sous juridiction américaine” avec le géant chinois ByteDance, propriétaire de la populaire application TikTok.

Douyin, de son nom en Chine, son pays d’origine, Tik Tok, est un réseau social qui permet d’échanger des vidéos et de suivre des comptes. Sa particularité est qu’il s’agit de vidéos musicales. Les utilisateurs chantent en play back sur des titres connus ou sur des extraits sonores. L’application, en très peu de temps, a réussi à prendre une place importante dans la vie des internautes. Elle compte à ce jour près d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, dont un nombre important de jeunes.

Donald Trump et son administration accusent TikTok d’espionner les utilisateurs américains pour le compte du gouvernement chinois. Des accusations pour l’instant, sans preuves. Ils posent une condition, si l’application veut poursuivre ses activités en territoire américain: que sa branche américaine soit vendue à une entreprise des Etats-Unis.

Microsoft, à cet effet, a publié un communiqué le 2 août dernier, indiquant des négociations avec ByteDance pour le rachat de la branche américaine de TikTok, valorisée à plus de 50 milliards de dollars (27 805 390 000 00 FCFA).

Pratique anticoncurrentielle

Les milieux d’affaires et chinois s’étonnent de la coïncidence entre la condition posée par l’administration américaine et l’annonce de Microsoft. Certains n’hésitent pas à parler de domping.

«Dans le cas de TikTok aux États-Unis, aucune autorité américaine jusqu’à présent n’a pu évoquer une seule loi que l’application aurait foulée au pied, et qui mériterait un bannissement du pays. Toute chose qui apparaît comme une action anti-concurrentielle dans un domaine où, il est clair que la Chine a pris plusieurs longueurs d’avance sur les pays occidentaux», indique une source proche de la diplomatie chinoise.

Dans une interview accordée à l’agence de presse Xinhua, Wang Yi, conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères de la Chine, a déclaré que la Chine rejetait toute tentative de créer une « nouvelle Guerre Froide » entre les deux pays.

«Actuellement, les relations entre la Chine et les États-Unis sont confrontées au défi le plus sérieux depuis le début de leurs relations diplomatiques, et leurs échanges et coopération dans différents domaines sont gravement perturbés. La cause fondamentale en est que certaines forces politiques aux États-Unis, par préjugé et hostilité envers la Chine, utilisent leur pouvoir pour la dénigrer en fabriquant toutes sortes de mensonges pour entraver les échanges normaux entre les deux pays sous divers prétextes. Ce qu’ils veulent, c’est de faire revenir le fantôme du maccarthysme, de saboter les liens entre la Chine et les États-Unis, d’inciter à l’hostilité entre les deux peuples et de détruire la base de la confiance mutuelle, afin d’entraîner de nouveau les deux pays dans des conflits et des confrontations et de replonger le monde dans l’instabilité et la division», a-t-il dénoncé.

«La Chine ne laissera pas ces tentatives aboutir. Nous nous opposons fermement à la fabrication d’une prétendue ‘‘nouvelle Guerre Froide’’, car cela va complètement à l’encontre des intérêts fondamentaux des peuples chinois et américain et du courant du développement et du progrès dans le monde… En tant que plus grand pays en voie de développement et membre permanent du Conseil de sécurité, la Chine poursuivra fermement la voie du développement pacifique, appliquera résolument la stratégie d’ouverture mutuellement bénéfique, et travaillera constamment à promouvoir la paix mondiale, à contribuer au développement dans le monde et à défendre l’ordre international», a dit M. Wang Yi.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :