Publicités

Les États-Unis convoquent l’ambassadeur du Zimbabwe pour expliquer l’insulte «  voyou  »

Le gouvernement américain a convoqué l’ambassadeur du Zimbabwe pour expliquer les propos tenus au sujet de son envoyé par le parti au pouvoir du pays.

Un porte-parole du parti au pouvoir au Zimbabwe, Zanu-PF, avait accusé lundi les Etats-Unis de parrainer des manifestations anti-gouvernementales dans le pays et avait qualifié l’ambassadeur américain Brian Nichols de « voyou ».

Le secrétaire adjoint du Bureau des affaires africaines du Département d’Etat, Tibor Nagy, a qualifié ces commentaires de « profondément offensants », ajoutant que l’envoyé du Zimbabwe avait été appelé à s’expliquer.

Le président de la commission des relations étrangères du Sénat américain Jim Risch a tweeté que le Zimbabwe utilisait « des insultes, des détournements et des informations erronées pour justifier sa crise économique et politique actuelle ».

L’ambassadeur Nichols a eu plusieurs démêlés avec le gouvernement zimbabwéen.

Le ministre des Affaires étrangères du Zimbabwe a menacé en novembre 2019 d’expulser l’ambassadeur en l’accusant de « se comporter et de se conduire

Publicités
Étiquettes : , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :