Publicités

Les Bucks dominent les Celtics dans la confusion

Pour son grand retour, Giannis Antetokounmpo n’a pas déçu avec 36 points et 15 rebonds, mais sa 6e faute, annulée, peut faire jaser. Boston a montré de belles choses, mais la marche était trop haute et Jayson Tatum beaucoup trop maladroit.

Déjà qualifiés et certains de finir en tête à l’Est, les coéquipiers de Giannis Antetokounmpo débutent cette rencontre sans pression, et sans Eric Bledsoe, ni Pat Connaughton.

Porté par son MVP, Milwaukee propose un basket incroyable. Collectivement, les joueurs se trouvent les yeux fermés et Giannis Antetokounmpo semble vouloir tout détruire sur son passage. Aidé par une adresse insolente de Kris Middleton, le Grec fait ce qu’il veut de ses vis-à-vis, notamment sur ses pénétrations où il s’envole littéralement à chaque fois qu’il a l’opportunité d’écraser un dunk. Les Celtics ne réagissent pas et Brad Stevens sur son banc tente de trouver une solution mais à l’image d’un Jayson Tatum dépassé, Boston ne peut rien faire (15-2).

 

Smart, le résistant

Secoués par leur coach, les coéquipiers de Kemba Walker rentrent enfin dans ce match. Plus alerte défensivement, Boston arrive à obtenir des situations de jeu rapide ou des tirs intéressants sur jeu placé. Kemba Walker et Daniel Theis trouvent la mire à 3-points et les Bucks ne comptent plus que 5 points d’avance (22-17).

La rentrée de Marcus Smart a changé beaucoup de choses, notamment grâce à son activité offensive mais surtout défensive. Trouvé dans le corner, Kyle Korver fait ce qu’il sait faire le mieux, c’est-à-dire scorer à 3-points pour maintenir l’écart. Après 12 minutes, Milwaukee mène 33-25.

Le leader de la conférence Est reprend sa marche en avant. Brook Lopez prend la température de loin, imité quelques secondes plus tard par Donte DiVincenzo. Boston est dans les cordes, mais les Celtics ne rompent pas. Alors que Tatum continue de souffrir, Milwaukee et Brook Lopez s’amusent. Les actions se suivent et se ressemblent pour des Celtics qui n’ont pour l’instant pas les solutions face à l’alternance de leurs adversaires. Les efforts de Gordon Hayward permettent tout de même à Boston de n’avoir que 6 points de retard à la pause (64-58).

Passage en force ou pas ?

Boston se montre plus entreprenant en attaque au retour des vestiaires. Surtout, ils ont compris qu’il fallait absolument forcer les Bucks à jouer sur demi-terrain, afin de réduire l’impact de Giannis Antetokounmpo.

En attaque, les hommes de Brad Stevens ne peuvent toujours pas compter sur Tatum mais Jaylen Brown prend le relais (69-67). Milwaukee doit retrouver son jeu et quand ce n’est pas Brook, c’est Robin Lopez qui se montre. L’ancien pivot des Bulls apporte toute son expérience en sortie de banc. À longue ou à moyenne distance, il fait du bien à son équipe. Sauf que Marcus Smart continue son chantier, et à sept secondes de la fin du quart-temps, le fantomatique Tatum plante un panier qui permet à Boston d’attaquer le dernier quart-temps à égalité (87-87).

Boston ne lâchera rien mais Giannis Antetokounmpo sort de sa boîte. Agressif vers le cercle, altruiste et surtout présent défensivement, le numéro 34 des Bucks montre l’exemple (105-102). La tension monte, Hayward et Brown répondent au Grec et remettent les Celtics à égalité à deux minutes du terme (107-107).

Mais coup sur coup, Giannis Antetokounmpo montre pourquoi il est le favori pour conserver son titre de MVP. Alors que son équipe n’a pas encore match gagné, il score deux paniers avec la faute tout en puissance.

Sur le premier, les arbitres avaient d’abord sifflé passage en force, synonyme de sixième faute. Mais ils se ravisent, et ça change complètement la donne (110-107)… Derrière, Khris Middleton enfonce le clou à 3-points et Milwaukee prend deux possessions d’avance (116-110). Malgré un beau baroud d’honneur, Boston s’incline finalement 119-112. La fin du calvaire pour Jayson Tatum qui termine à 2/18 aux tirs !

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :