Publicités

Le Pakistan «  boycotte les produits français  » à cause des dessins animés

Un groupe islamiste au Pakistan a annulé ses manifestations contre la France, affirmant que le gouvernement pakistanais avait approuvé un boycott des produits français.

Les manifestations avaient été en réponse à la France défendant le droit de montrer des dessins animés du prophète Mahomet.

Le président Macron a fermement défendu la laïcité française à la suite de la décapitation d’un enseignant qui a montré de telles caricatures lors d’une discussion en classe.

Cela a provoqué la colère dans certaines parties du monde musulman.

Les représentations du prophète Mahomet sont largement considérées comme tabou dans l’Islam et sont considérées comme très offensantes par de nombreux musulmans.

Le gouvernement pakistanais n’a pas officiellement confirmé qu’il soutenait un boycott, mais des membres du groupe extrémiste Tehreek-e-Labaik Pakistan (TLP) ont brandi des copies d’un accord semblant porter les signatures d’au moins deux ministres.

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan faisait partie des dirigeants politiques qui ont critiqué M. Macron pour ses commentaires sur l’islamisme en France. Mais des groupes comme le TLP avaient demandé de nouvelles mesures.

Les partisans avaient bloqué une route clé menant à la capitale Islamabad depuis dimanche, provoquant des perturbations généralisées. Mais le sit-in a maintenant été annulé après que les dirigeants du TLP ont déclaré que le gouvernement avait accepté leurs demandes.

« Nous annulons nos manifestations après que le gouvernement a signé un accord selon lequel il approuvera officiellement le boycott des produits français », a déclaré Ejaz Ashrafi, un porte-parole du groupe, à l’agence de presse Reuters.

L’accord présenté aux médias porte les signatures du ministre des Affaires religieuses et du ministre de l’Intérieur. Il dit que le gouvernement laissera également le parlement décider si l’ambassadeur de France doit être expulsé. Le gouvernement pakistanais n’a pas commenté le prétendu accord.

Le TLP a déjà rassemblé d’énormes foules pour protester contre les problèmes de blasphème. En vertu de la loi pakistanaise, les personnes reconnues coupables d’avoir insulté le prophète Mahomet risquent la peine de mort.

En France, la laïcité d’État est au cœur de l’identité nationale du pays. L’État soutient que la liberté d’expression ne devrait pas être restreinte pour protéger les sentiments d’une communauté particulière.

Le magazine satirique Charlie Hebdo, visé dans une attaque djihadiste meurtrière à Paris en 2015 pour des caricatures du prophète Mahomet, se moque également d’autres religions, notamment le catholicisme et le judaïsme.

Les manifestants demandent l'expulsion de l'ambassadeur de France
La colère contre la France monte depuis des jours parmi certains groupes au Pakistan

Le ministère français des Affaires étrangères avait auparavant qualifié de «sans fondement» les appels au boycott des produits français dans plusieurs pays à majorité musulmane, ajoutant qu’ils devraient «cesser immédiatement».

Rendant hommage au professeur décapité le mois dernier, M. Macron a déclaré que la France « n’abandonnera pas nos dessins animés ».

Deux semaines avant l’attaque, M. Macron a qualifié l’islam de religion « en crise » et a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre ce qu’il a appelé le « séparatisme islamiste » en France.

La France a la plus grande population musulmane d’Europe occidentale.

Publicités
Étiquettes : , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :