Publicités

Le corps de la légende du football Diego Maradona «doit être conservé» au cas où son ADN serait nécessaire dans une affaire de paternité, a décidé un tribunal argentin ce mercredi 16 décembre.

Go to top
%d blogueurs aiment cette page :