Pour établir ce classement, Global Fire Power se base sur cinq critères à savoir+ le nombre de militaires actifs, la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense ou encore la flexibilité logistique.

Global Fire Power ne prend pas en compte les stocks nucléaires et ne pénalise pas les pays qui ne disposent pas d’une force navale parce que sans accès à la mer. Pour établir ce classement, Global Fire Power se base sur ce qu’il a baptisé le « power index » dont le score parfait serait de 0,0000, impossible en réalité. Plus le pays s’éloigne de ce score plus il recule au classement.

Première puissance militaire africaine, l’Egypte dispose de 454.250 militaires actifs et de 875.000 réservistes, 4.946 chars, 1.132 avions militaires, dont 309 avions de chasse, et de 319 navires et bâtiments de guerre. Au niveau mondial, l’Egypte domine toujours le classement continental en pointant au 12ème rang sur 136 pays étudiés.l’Egypte est le pays leader en Afrique en matière de puissance militaire entre autre, L’Egypte a la main-d’œuvre, l’équipement qui couvre l’air, la terre, la puissance navale et le pétrole pour soutenir son armée, voici entre autres des facteurs pris en compte dans ce classement. Deuxième sur la liste, l’Algérie, suivie par l’Ethiopie, le Nigeria et l’Afrique du Sud.

Dans le top 10 africain, l’Algérie, (23ème mondiale) occupe la deuxième place du continent africain, suivie par l’Afrique du Sud (33ème mondial), le Nigeria (43ème, l’Angola (48ème), Egypte (12ème mondiale), Algérie (23ème), Afrique du Sud (33ème) Nigeria (43ème) Angola (48ème), l’Ethiopie (51ème), le Maroc (55ème), le Soudan (70ème) et la Libye (74ème). La République démocratique du Congo (75ème à l’échelle mondiale) ferme le Top10 africain.

C’est le site américain Global Fire Power (GFP), spécialisé dans la défense, qui publie ce classement des puissances militaires. Comme à l’édition 2017, le site constate le statu quo en tête du classement mondial toujours dominé par les Etats-Unis, devant la Russie et la Chine. L’Inde est au pied du podium juste devant laFrance.

La RDC occupe la 10e place en Afrique du classement des forces militaires de plus de 100 pays dans le monde établi par le site américain spécialisé dans la défense GFP. Elle est 75e au classement mondial.

Le TOP 30 africain 

Ethiopie (51e), Maroc (55e), Soudan (70e), Libye (74e), RD Congo (75e), Tunisie (77e), Zimbabwe (81e), Zambie (83e), Kenya (85e), Ouganda (93e), Tchad (94e), Tanzanie (98e), Soudan du Sud (99e), Botswana (103e), Ghana (107e), Niger (109e), Cameroun (110e), Mozambique (111e), Mali (114e), Côte d’Ivoire (119e), République du Congo (120e), Madagascar (123e), Gabon (126e), Namibie (127e), Mauritanie (129e).

Le classement ne repose donc pas seulement sur le nombre total d’armes disponibles pour un seul pays, mais plutôt sur la diversité des armes dans le nombre total pour offrir un meilleur équilibre de la puissance de feu disponible.

Les facteurs géographiques, la flexibilité logistique, les ressources naturelles et l’industrie locale sont autant de critères qui impactent également le classement final. De même que la main-d’œuvre disponible est un facteur pris en considération, dans la mesure où les pays fortement peuplés ont tendance à occuper le haut du classement.

Ainsi, les États-unis figurent en tête du classement avec une large avance en matière de force aérienne et de budget consacré à la défense.

La Russie occupe la deuxième place dans le classement global et la 1ère en matière de production journalière de pétrole ainsi qu’une prédominance dans la production de quelques armes comme les chars de combat et les lance-roquettes.

La Chine arrive en troisième place avec une prévalence en nombre de population ainsi que des voies de navigation maritime.
L’Egypte reste la première puissance militaire africaine, 12e puissance militaire mondiale, selon l’édition 2018 du classement des armées dans le

 

 L’indice annuel de la GFP se vante d’utiliser un algorithme qui tente de fournir une toile équitable qui présente un classement impartial et des perspectives réalistes sur la puissance militaire conventionnelle et la force des pays. Leur système se concentre sur la diversité des systèmes d’armes et fournit des primes et des pénalités pour des choses comme les armes nucléaires, la diversité des structures de force, et les alliances (comme l’OTAN).

L’armée militaire la plus puissante du monde est aux États-Unis, suivie par la Russie, la Chine, l’Inde et le Royaume-Uni. Les Etats-Unis ont la plus forte armée du monde depuis 1945. 3