Publicités

La mentalité des joueurs africains redorée; L’entraîneur de Liverpool, Jurgen Klopp, choisit le but d’Okocha comme le plus spectaculaire de l’histoire du football allemand.


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758

Le but d’Okocha a été élu But de la saison par de nombreux magazines de football.

L’émission de sports télévisée allemande populaire Sportschau et Klopp, un Allemand lui-même avec trois joueurs africains à Liverpool – l’Égyptien Mohamed Salah, le Sénégalais Sadio Mane et le Guinéen Naby Keita, a maintenant fait l’éloge d’Okocha tout en faisant l’éloge des footballeurs africains.

«Okocha a marqué le but le plus spectaculaire de l’histoire du football allemand. Il a fallu environ cinq minutes à Kahn et à ses défenseurs pour plonger sur le sol avant de mettre le ballon dans le filet « , a déclaré Klopp au Guardian.

«Certains des meilleurs joueurs du monde viennent d’Afrique; George Weah, Didier Drogba et Yaya Touré. Dans leur génération, ils étaient parmi les meilleurs joueurs, alors pourquoi ne devrions-nous pas les signer? C’est bien. »

Klopp, dont la femme a vécu au Kenya pendant trois ans, a cité le joueur vedette Mo Salah, qui conduit chaque jour plus de quatre heures à s’entraîner comme un exemple classique de la réussite des joueurs africains.

« En Europe, il est difficile de trouver cette [histoire spéciale] – peut-être qu’à Londres, c’est possible, je ne suis pas trop sûr. Tous les joueurs africains ont cette histoire. Cela signifie qu’ils sont motivés par le toit. Il s’agit de l’histoire qui se cache derrière eux », a-t-il poursuivi.

«Si vous regardez Sadio Mane: fuir la maison. Mo Salah: conduire quatre heures et demie chaque jour pour s’entraîner. Vous avez ces histoires là-bas. Vous n’avez pas ces histoires ici. J’ai lu un article sur l’influence de Mo Salah en ce moment dans le monde arabe – c’est incroyable! « 

«J’adore le fait que nous ayons autant de joueurs africains, jusqu’au début de la Coupe d’Afrique des nations. Ensuite, c’est: « Oh mon Dieu! » « , A-t-il ajouté.

«C’est encore mieux qu’avant, car avant leur sortie en milieu de saison. Dans le passé, parce que la Coupe d’Afrique des Nations était en hiver, c’était vraiment une raison de ne pas recruter de joueur car vous le perdriez pendant quatre semaines au milieu de la saison. C’était vraiment quelque chose que nous avions toujours en tête. »

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :