Publicités

la Chine avertit le Royaume-Uni de ne pas « interférer  » sur le territoire, alors que les États-Unis sanctionnent les fonctionnaires et la police de Pékin impliqués dans les manifestations

La Chine a déclaré qu’elle se réservait « le droit de prendre les mesures correspondantes » si le gouvernement de Boris Johnson concrétise son plan visant à donner à trois millions d’habitants de Hong Kong la possibilité de s’installer au Royaume-Uni. L’ambassadeur de Chine au Royaume-Uni a affirmé que l’offre violait le droit international.

Alors que Pékin fait face à une condamnation internationale pour avoir imposé une nouvelle loi sur la sécurité à la ville, le Premier ministre australien Scott Morrison a indiqué que son gouvernement pourrait suivre le Royaume-Uni en offrant des visas aux citoyens de Hong Kong.

Cela survient alors que la Chambre des représentants américaine a approuvé à l’unanimité un projet de loi qui impose des sanctions aux responsables chinois. Il punira les banques faisant affaire avec des responsables de Pékin impliqués dans les affaires de Hong Kong, et vise également les unités de police de Hong Kong en conflit avec des manifestants.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :