Jawad Bendaoud voit sa peine alourdie en appel a cause d’une Menaces de mort contre une victime du 13-Novembre

Jawad Bendaoud, surnommé le « logeur de Daech », a été condamné mercredi à un an de prison avec maintien en détention par la cour d’appel de Paris qui le jugeait pour des « menaces de mort » contre une victime des attentats du 13 novembre 2015.

Il devra rester plus longtemps derrière les barreaux. Jawad Bendaoud a été condamné mercredi à un an de prison avec maintien en détention par la cour d’appel de Paris.Après avoir été relaxé dans ce dossier en février 2018, il a en effet été rejugé en novembre et décembre pour avoir logé deux djihadistes du 13-Novembre, dont Abdelhamid Abaaoud, l’un des cerveaux présumés des attaques qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis.

C’est à la sortie de ce procès, le 5 décembre dernier, qu’une altercation s’était produite entre Jawad Bendaoud, qui comparaissait alors libre, et Sarah Z., une victime des attentats qui venait de témoigner. Celle-ci l’a accusé de l’avoir menacée de mort dans les couloirs du palais de justice.

jawad-bendaoud-afp-3acc61-0@1x.jpeg

Jawad Bendaoud a nié ces menaces. Lors du premier procès pour ces menaces de mort, le 11 décembre, il a affirmé avoir dit à Sarah Z. :  » Evite de dire que je suis coupable alors que tu ne sais pas si je suis coupable ». La condamnation a été aggravée en appel, passant de six mois de prison à un an avec maintien en détention. Vendredi, il sera dans le box des prévenus  pour entendre la décision de la cour d’appel concernant le « recel de malfaiteurs terroristes ». Un dossier dans lequel il a toujours clamé son innocence, affirmant qu’il ne savait pas que les deux hommes qu’il hébergeait étaient des djihadistes du 13-Novembre. Il encourt six ans de prison.

4

Étiquettes : , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :