Publicités

Interdiction de TikTok: l’administration Trump cherche toujours une solution

L’administration Trump a indiqué mercredi travailler à une solution sur le dossier de l’application chinoise TikTok que le gouvernement cherche à interdire du territoire américain, alors que le groupe chinois a demandé un délai d’un mois avant d’être contraint à vendre ses activités américaines.

TikTok, filiale du groupe chinois Bytedance, avait déposé mardi une requête auprès d’un tribunal de Washington pour empêcher un ordre donné par le gouvernement de Donald Trump le 14 août de prendre effet jeudi. TikTok s’était aussi plaint d’un manque de retour dans les discussions avec le gouvernement américain.

Mercredi, le Trésor américain a répliqué en affirmant dans un communiqué qu’il restait « concentré sur les moyens de trouver une solution aux risques pour la sécurité nationale découlant de l’acquisition de Musical.ly par ByteDance, conformément à l’ordre du 14 août signé par le président ».

 

L’administration Trump veut interdire la populaire application du groupe chinois ByteDance aux Etats-Unis parce qu’elle estime qu’il y a un risque de transferts de données d’utilisateurs vers la Chine.

ByteDance avait implanté TikTok aux Etats-Unis en rachetant il y a trois ans l’application Musical.ly, déjà présente sur le territoire américain, et en la fusionnant ensuite avec TikTok.

Alors que ByteDance s’est plaint de faire « sans cesse face à de nouvelles requêtes » et de « manquer de visibilité sur la possibilité que (ses) propositions de solutions soient acceptées », le Trésor affirme au contraire « avoir été clair avec ByteDance concernant les étapes nécessaires pour parvenir » à une solution.

Dans un décret du 14 août à l’encontre du réseau social, le président Donald Trump a exigé de ByteDance qu’il vende les activités américaines de TikTok sous 90 jours, au nom de la « sécurité nationale des Etats-Unis ».

Après des négociations avec plusieurs entreprises, ByteDance et TikTok ont proposé de créer une nouvelle société impliquant le groupe informatique Oracle en tant que partenaire technologique aux Etats-Unis et le géant de la distribution Walmart en tant que partenaire commercial.

Le projet semblait convenir à l’administration américaine, mais la plateforme attend toujours le feu vert.

Publicités
Étiquettes : , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :