Gilets jaunes : L’arrivée d’Eric Drouet au Sénat supprimée pour risque, trouble a l’ordre publique

Le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, et ils sont de nouveau descendus dans la rue samedi 6 avril pour « l’acte 21 ». Selon le ministère de l’Intérieur, 22.300 personnes ont manifesté dans toute la France, dont 3500 à Paris. Il s’agit du faible niveau de mobilisation depuis le 17 novembre. Suivez les dernières informations dans notre direct.

Dijon a connu samedi une nouvelle journée de tensions à l’occasion de  l’acte 21 des « gilets jaunes » qui ont été quelques centaines à défiler dans le  centre. Selon la préfecture, « des billes d’acier » ont été tirées sur les forces  de l’ordre et des « projectiles » lancés sur un tramway. Sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue à l’issue de  la manifestation, selon le parquet.

Trois jeunes dont un mineur ont été  interpellés samedi soir à Dijon alors qu’ils tentaient de pénétrer dans la  préfecture après en avoir détruit une des portes, a-t-on appris dimanche de  sources concordantes.

« Hier soir samedi, vers 22h40, les bâtiments de la préfecture ont à nouveau fait l’objet d’une attaque », indique cette dernière dans un communiqué,  rappelant que voici une semaine le bâtiment avait déjà été la cible de jets de  « plusieurs cocktails Molotov » dans la nuit.Selon un bilan définitif de la préfecture de police de Paris, il y a eu samedi 18 268 contrôles préventifs, 12 verbalisations dans des périmètres interdites et 59 interpellations.

Selon le ministère de l’Intérieur, 22.300 manifestants ont été recensés pour cet « acte 21 » dont 3500 participants à Paris. C’est la plus faible mobilisation du mouvement depuis 17 novembre. Pour rappel, 33.700 personnes s’étaient mobilisées – dont 4000 dans la capitale. A Paris, à 18h30, 43 personnes avaient été interpellées et 9 manifestants verbalisés dans périmètre interdit, selon la préfecture de police. Toujours de même source, les forces de l’ordre ont par ailleurs procédé à 14.919 contrôles préventifs.

Alors qu’une poignée de manifestants restent mobilisés sur le parvis de La Défense, les forces de l’ordre, en nombre largement supérieur, continuent de les disperser, notamment en direction du métro. À Rouen, où quelques tensions ont éclaté en fin de manifestation, huit personnes ont été interpellées et une quinzaine d’autres verbalisées, nous indique la préfecture de Seine-Maritime. Selon les pompiers, aucun blessé n’est à déplorer.

Des échauffourées ont éclaté samedi après-midi entre manifestants et forces de l’ordre : après une première manifestation qui a réuni quelques centaines de personnes dans le calme le matin, environ 900 personnes se sont réunies dans l’après-midi à Rouen, où le préfet a pris un arrêté pour interdire les manifestations dans un périmètre du centre-ville.Après un début de manifestation calme, de premiers feux de poubelles ont été allumés, du mobilier urbain dégradé et un engin de chantier Manitou a été enflammé par quelques personnes cagoulées et vêtues de noir. Les pompiers sont intervenus, sous protection policière, pour éteindre l’incendie de l’engin de chantier.

Selon le ministère de l’Intérieur, 6300 manifestants ont été recensés à 14h00 en France, dont 3100 à Paris. A titre de comparaison, la semaine dernière à 14h00, toujours selon l’Intérieur, 5600 personnes étaient mobilisées, dont 1800 à Paris. Si les chiffres de cette semaine sont un peu plus élevé, cela ne signifie par pour autant qu’ils seront plus nombreux en fin de journée : les cortèges sont partis plus tôt que la semaine dernière, donc les décomptes ont commencé plus tôt.

4

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :