Publicités

Éthiopie: Amnesty international dénonce un «massacre de civils» dans la région du Tigré


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758

C’est la première fois que la mort d’un grand nombre de civils est rapportée depuis le début de ce conflit. Télécommunications et routes sont toujours coupées dans cette région où s’affrontent depuis début novembre les forces de défense éthiopiennes du gouvernement fédéral et le Front de libération des peuples du Tigré (TPLF), au pouvoir dans cette province dissidente du nord du pays. Le conflit a déjà fait des centaines de morts.

Selon Deprose Muchena, directeur régional de l’ONG, les victimes « semblent être des travailleurs, en aucun cas impliqués dans l’offensive militaire en cours ». Quant aux responsables, Amnesty cite plusieurs témoins qui attribuent ce massacre aux forces loyales au Front de libération des peuples du Tigré, après qu’ils aient essuyé une défaite face aux Forces de défense éthiopiennes. Mais l’ONG n’a pu confirmer ces informations. Elle réclame le rétablissement des communications dans le Tigré, et une enquête approfondie et impartiale, afin que les responsables soient identifiés traduits en justice.

L’ONU a réclamé hier aux autorités éthiopiennes et régionales un « plein accès » humanitaire dans la région, alors que selon le HCR, l’afflux de milliers de réfugiés ne se tarit pas. De son côté, la Croix-Rouge éthiopienne appelle les belligérants, dans la région de l’Amhara comme dans le Tigré, à respecter ses véhicules : trois d’entre eux ont en effet été pris sous le feu lundi dans une zone de combats.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :