Publicités

Emmanuel Macron met en place une indemnité pour les policiers travaillant la nuit

Lors d’un déplacement surprise lundi soir dans un commissariat parisien, le président de la République a annoncé le versement d’une « indemnité spécifique » pour les effectifs de police travaillant la nuit, répondant aux revendications exprimées par les syndicats.

 

Après le soutien verbal, place aux gestes concrets. À l’occasion d’un déplacement surprise dans deux commissariats parisiens, le président Macron a annoncé, lundi 27 juillet au soir, qu’une « indemnité spécifique » pour les effectifs de police travaillant la nuit serait versée pour un montant de 10 millions d’euros, rapporte un communiqué du ministère de l’Intérieur.

« [Elle] vise notamment à accompagner une pénibilité plus forte liée au travail de nuit et le passage à des cycles de travail augmentant la présence des policiers sur le terrain », précise le communiqué de presse. « Le coût de cette indemnité sera prévu dans le projet de loi de finances pour 2021. »

Il s’agit de l’une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Lors de cette entrevue, les syndicats avaient aussi mis l’accent sur le manque de moyens, estimant que l’enveloppe de 75 millions d’euros de crédits supplémentaires pour renouveler et verdir la flotte de véhicules de la police et de la gendarmerie obtenue dans le cadre du projet de budget rectifié de 2020 n’était pas suffisante. Le ministre et les représentants syndicaux ont prévu de se revoir courant août pour poursuivre les discussions.

 

Une visite pour soutenir les agents sur le terrain

 

Lors de sa visite surprise, le président de la République a passé près de deux heures avec des policiers, en compagnie de Gérald Darmanin, de la ministre déléguée Marlène Schiappa et du préfet de police Didier Lallement, a précisé l’Élysée.

Le chef de l’État est monté dans une voiture de la BAC de Nuit Paris-Nord, basée dans le XVIIe arrondissement, puis s’est rendu dans le commissariat du XVIIIe arrondissement où il a rencontré des agents de Police-Secours.

Emmanuel Macron voulait ainsi remercier et soutenir les agents pour leur engagement sur le terrain, mais aussi leur rappeler leur « devoir d’exigence », a précisé l’Élysée. Il voulait aussi mettre l’accent sur la police du quotidien.

Le geste d’Emmanuel Macron prolonge les déclarations de son gouvernement contre l’insécurité, après plusieurs faits divers violents, dont l’agression d’un chauffeur de bus, des tirs contre un pompier et des affrontements entre Tchétchènes et habitants des quartiers à Dijon. Son Premier ministre, Jean Castex, avait déjà annoncé, samedi, plusieurs initiatives contre l’insécurité et l’expérimentation prochaine à Nice de l’extension des compétences de la police municipale. 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Avertissement: Le préfet des Hauts-plateaux, Yampen Ousmanou, met en garde sa Majesté Jean Rameau Sokoudjou, le chef Bamendjou (Ouest)Cameroun – Avertissement: Le préfet des Hauts-plateaux, Yampen Ousmanou, met en garde sa Majesté Jean Rameau Sokoudjou, le chef Bamendjou (Ouest)

L’autorité préfectorale reproche à l’influent chef traditionnel d’avoir organisé dans sa chefferie une manifestation sans obtenir l’accord préalable de l’administration. Le chef du groupement Bamendjou, dans la région de l’Ouest, Jean Rameau

%d blogueurs aiment cette page :