Publicités

Election présidentielle américaine : pourquoi Donald Trump a toujours des chances d’être réélu, malgré des sondages défavorables

Trois meetings lundi 26 octobre en Pennsylvanie, trois autres mardi dans le Michigan, le Wisconsin et le Nebraska, avant une nouvelle tournée dans les Etats qu’il espère remporter dans l’ouest du pays, le Nevada et l’Arizona : le marathon électoral de Donald Trump se poursuit sans relâche. Au 27 octobre au soir, le président sortant a déjà effectué quarante-cinq déplacements depuis la fin des conventions d’investiture, le 27 août, contre seulement vingt-sept pour son adversaire démocrate, Joe Biden. Il y a quatre ans, Donald Trump avait parcouru les Etats-Unis avec la même énergie jusqu’à la veille du vote.

Pour l’instant, cette débauche d’efforts n’est guère payante. Donald Trump reste en effet distancé au niveau des intentions de vote pour les élections du 3 novembre, que cela soit au niveau national – purement indicatif –, comme dans une bonne partie des Etats-clés, même si l’écart peut y être plus resserré.

Le dernier débat présidentiel n’a eu aucun impact significatif sur la physionomie de la course présidentielle. Joe Biden est même à l’offensive cette semaine. Il s’est rendu mardi en Géorgie et visitera vendredi l’Iowa, deux Etats nettement remportés par le républicain en 2016 avec respectivement 5 points et 9 points d’avance sur son adversaire démocrate d’alors, Hillary Clinton.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :