Publicités

Échauffourées au TPI de Bonajo : Me Richard Tamfu et Me Armel Tchuemegne libérés après des jours de détention

Déclarés non coupables des faits qui leur étaient reprochés, Me Richard Tamfu et Me Armel Tchuemegne ont été libérés le 23 novembre 2020.

Ils ont été Interpellés le 18 novembre puis placés en détention provisoire deux jours plus tard à la prison centrale de New Bell à Douala. Ce lundi 23 novembre 2020, les deux avocats ont été libérés.

Selon le verdict rendu par le Tribunal de Première Instance de Douala-Bonanjo au cours d’une courte audience, les deux accusés des faits d’«outrage à magistrat» ont été déclarés non coupables.

Toutefois, les hommes en robe noire vont purger six mois de prison avec sursis pendant trois ans et une amende de 100 000 FCFA pour « destruction de biens publics et de rébellion en groupe ».

Rappelons que l’interpellation judiciaire de Me Richard Tamfu et Me Armel Tchuemegne fait suite aux échauffourées qui ont été observées au TPI de Douala Bonajo le 10 novembre dernier lors d’une audience qui visait la remise en liberté de deux avocats placés sous mandat de détention provisoire à la prison centrale de Douala le 5 novembre 2020. Me Wanto Augustin et Me Messouck Jounno Annie Christelle, étaient poursuivis pour « outrage à magistrat », « tentative de corruption » et « escroquerie ».

Pour des spécialistes du Droit, la libération prompte des Me Richard Tamfu et son collègue, sonne comme une mesure d’apaisement voire de décrispation.

 
Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :