Publicités

Dwight Howard : « 2020 est dingue mais c’est aussi l’une des meilleures années de ma vie »

Il aura fallu que DeMarcus Cousins se blesse au genou pour que Dwight Howard récupère une petite place dans l’effectif des Lakers, et le voilà titulaire, à trois victoires de son premier titre.

Quand la saison aura rendu son verdict, il sera temps de se souvenir que la NBA a vécu une saison pas comme les autres, dont la pandémie puis le passage dans une « bulle » n’ont été que des chapitres.

Tout avait commencé dès la présaison avec la sévère embrouille avec la Chine. Puis il y a eu les décès, à quelques semaines d’écart, de David Stern et de Kobe Bryant.

 

« Cette année a été une série de montagnes russes » résume Dwight Howard.  « Il s’est passé des choses vraiment bien, mais on a aussi vécu des choses terribles, notamment ici avec les Lakers. Il y a eu le décès du plus grand joueur de l’histoire de Los Angeles, des Lakers, l’un des plus grands joueurs de tous les temps, Kobe Bryant. Il y a eu la situation an Chine. La pandémie. Ce sont de vraies montagnes russes avec trois mois sans basket, puis le retour, et le jeu. Habituellement, à cette époque de l’année, on est prêt à partir en Chine, et le fait qu’on joue encore signifie que ce sont des montagnes russes. »

Pour Dwight Howard, c’est à l’image de sa carrière avec des hauts et des bas depuis son départ du Magic, mais également cette saison avec des périodes de doute, d’abattement, le décès de son ex-compagne. Il a toutefois remonté la pente, avec son fils et un rôle important sur les terrains… « Vous savez, 2020 est dingue, mais c’est aussi l’une des meilleures années de ma vie. En dépit de tout ce qui s’est passé, beaucoup de choses ont évolué. C’est simplement un témoignage pour tout le monde. Il faut toujours rester positif, et peu importe ce que vous donne la vie, ce sont des montagnes russes, un voyage… »

Il y a sept ans, Dwight Howard quittait fâché les Lakers, et le revoilà à trois victoires de son premier titre. Il a découvert Rajon Rondo et LeBron James, deux joueurs de sa génération, des anciens adversaires…

« Des gens entrent dans votre vie, des choses arrivent, et c’est comme !a… Dans cette « bulle », nous avons tous tissé des amitiés et des liens qu’on pourra garder toute notre vie. Cette année est dingue, et j’espère qu’on pourra la sabrer avec un grand titre de champion » conclut-il ainsi

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :