Publicités

Crise du Tigré: le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed ordonne une réponse militaire à une «  attaque  »

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a ordonné une offensive militaire pour maîtriser les autorités de l’État de Tigray, à la suite d’une attaque présumée contre une base militaire.

M. Abiy a accusé le parti au pouvoir de la région, le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), d’avoir lancé l’attaque.

L’attaque a causé « de nombreux martyrs, blessures et dégâts matériels », a-t-il déclaré dans un discours télévisé.

Le cabinet a déclaré l’état d’urgence dans la région pendant six mois.

« Cette situation a atteint un niveau où elle ne peut être empêchée et contrôlée par les mécanismes réguliers d’application de la loi », a indiqué un communiqué du bureau du Premier ministre.

Les autorités ont également fermé les services d’électricité, de téléphone et d’Internet au Tigray.

Les tensions entre le gouvernement et le TPLF, qui faisait partie de la coalition au pouvoir avant de se brouiller avec M. Abiy, se sont intensifiées ces derniers mois, les deux parties accusant l’autre de comploter pour utiliser la force militaire.

Mardi, le parlement fédéral a proposé que le TPLF soit désigné comme « organisation terroriste ».

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :