Publicités

Covid-19 : l’Irlande du Nord durcit ses restrictions, la Catalogne ferme ses bars et restaurants


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/32/d724696228/htdocs/clickandbuilds/ROSEMOONYNATUREETSANTE/wp-content/plugins/related-articles/related-articles.php on line 758

L’Irlande du Nord a décidé d’instaurer pour quatre semaines les restrictions les plus contraignantes en l’état au Royaume-Uni face à la résurgence de l’épidémie.

Irlande du Nord, Catalogne, Iran… De nouvelles mesures contraignantes voient le jour afin de tenter d’endiguer l’épidémie due au nouveau coronavirus.

La pandémie de Covid-19 menace de réduire à néant les progrès de ces dernières années dans la lutte contre la tuberculose, jusque-là le principal tueur infectieux, a averti par ailleurs l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mercredi. Engagés dans la lutte contre le nouveau coronavirus, les pays les plus touchés par la tuberculose ont omis de la diagnostiquer, révèle le rapport annuel de l’OMS, qui estime que la maladie pulmonaire pourrait faire cette année entre 200 000 et 400 000 morts de plus qu’en 2019 (où l’on avait recensé 1,4 million de morts), malgré l’existence d’un remède.

La pandémie a fait au moins 1 087 513 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles mercredi à 13 heures.

 
  • Nouvelles mesures restrictives en Irlande du Nord

Pour endiguer la résurgence de l’épidémie due au nouveau coronavirus, l’Irlande du Nord a décidé, entre autres, de fermer pour quatre semaines ses bars et ses restaurants et d’étendre ses vacances à deux semaines supplémentaires. Ce sont, à ce jour, les mesures les plus restrictives au Royaume-Uni.

Ces mesures, qui entrent en vigueur vendredi, ont été annoncées mercredi, au moment où la pression s’accroît sur le premier ministre britannique, Boris Johnson, pour prendre des décisions similaires en Angleterre et tenter de briser la deuxième vague de l’épidémie. La province connaît « une augmentation très inquiétante du nombre de cas et des hospitalisations », a déclaré devant le Parlement local la première ministre nord-irlandaise, Arlene Foster. « Nous sommes déterminés » à ce que ces mesures soient « limitées dans le temps », a-t-elle souligné.

Dans la restauration, les livraisons et la vente à emporter seront néanmoins possibles jusqu’à 23 heures. Les commerces pourront rester ouverts mais ne pourront plus vendre d’alcool à partir de 20 heures. Les rassemblements de plus de quinze personnes, hormis les événements sportifs autorisés, seront interdits.

Le télétravail devra être mis en œuvre sauf quand c’est impossible et il est demandé aux universités de donner autant que possible des cours en ligne. Au lieu de deux jours au moment d’Halloween, les écoliers nord-irlandais auront deux semaines de vacances et reprendront l’école le 2 novembre. Il convient de réduire la transmission du virus, sans quoi « nous serons dans une situation très difficile très bientôt », a averti Mme Foster, consciente que ces mesures sont « difficiles et inquiétantes pour beaucoup de gens ».

Dans tout le Royaume-Uni, le Covid-19 a fait plus de 43 000 morts, largement plus que dans n’importe quel pays d’Europe, et contaminé au moins 635 000 personnes, dont plus de 17 000 pour la seule journée de mardi.

  • La Catalogne ferme bars et restaurants pendant quinze jours

Les bars et les restaurants vont être fermés pendant quinze jours dans la région espagnole de Catalogne à partir de jeudi soir, afin de freiner la progression de l’épidémie de Covid-19, ont annoncé mercredi les autorités régionales.

L’annonce de cette mesure drastique intervient après le bouclage partiel de Madrid et d’autres restrictions prises dans les régions d’Andalousie, de Navarre ou de Galice pour combattre la hausse des contaminations en Espagne, où le Covid-19 a tué plus de 33 000 personnes. Ces restrictions entreront en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi et dureront au moins quinze jours, a précise Pere Aragones, président par intérim de la généralité de Catalogne, lors d’une conférence de presse, admettant qu’« il s’agit d’une mesure difficile pour le secteur de la restauration »« Il nous faut limiter les dîners avec les amis, les sorties du week-end, les rendez-vous avec les amis ou la famille, qui peuvent attendre, et devront attendre », a-t-il encore dit.

La Catalogne, l’une des premières régions à avoir été touchée par la deuxième vague de l’épidémie, en juillet, était parvenue à maîtriser l’avancée des contaminations en prenant des mesures fortes, avant de voir les infections repartir en flèche depuis quelques jours. Ces mesures, parmi les plus drastiques en Espagne, s’ajoutent au cortège d’interdictions touchant les lieux de restauration en Europe.

  • Cinq villes bouclées en Iran sur fond de nouveaux records

Cinq des plus grandes villes d’Iran vont être partiellement bouclées pour trois jours, ont annoncé jeudi les autorités de Téhéran sur fond de nouveaux records liés à l’épidémie de Covid-19 dans le pays. Selon les chiffres du ministère de la santé, l’Iran a franchi deux nouveaux records mercredi avec 279 décès quotidiens dus au SARS-CoV-2 et 4 830 nouvelles contaminations en vingt-quatre heures.

A partir de mercredi minuit, heure locale (22 h 30, heure de Paris), il sera interdit d’entrer ou de sortir en véhicule individuel de Téhéran et Karadj (à une cinquantaine de kilomètres de la capitale) ainsi que de Machhad (nord-est), Ispahan (centre) et Ourmia (nord-ouest) jusqu’à dimanche midi, a déclaré le directeur des relations publiques du ministère de la santé, Kianouche Jahanpour, à la veille d’un week-end de trois jours. Le week-end tombe les jeudis et vendredis en Iran, et samedi est un jour férié.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :