Publicités

Covid-19 : le port du masque va être obligatoire à Paris dans les zones les plus fréquentées

L’obligation du port du masque dans certains secteurs extérieurs de Paris – dont les berges de Seine, de canaux, ou les marchés à ciel ouvert –, pourrait survenir dans les prochaines 48 ou 72 heures, a annoncé mardi la mairie de la capitale.

Le port du masque sera prochainement obligatoire à Paris dans certaines zones extérieures très fréquentées, ont annoncé mardi 4 août la mairie et la préfecture de police de la capitale, qui doivent encore préciser les lieux concernés.

« Berges de Seine, du canal, les marchés à ciel ouvert, éventuellement dans les alentours des gares » où le masque est déjà obligatoire à l’intérieur, sont autant de lieux ciblés, explique Anne Souyris, adjointe (Europe Écologie-Les Verts) chargée de la Santé.

« Nous avons appelé le préfet Didier Lallement pour voir avec lui sur quelles zones on allait pouvoir se mettre d’accord », a précisé  l’élue écologiste, confirmant une information du Monde.

« Un rapport de l’agence nationale de santé sur la situation épidémiologique, demandé par le préfet lui a été remis ce jour », a tweeté en fin de journée la préfecture de police. « Le port du masque sera rendu obligatoire dans certains espaces publics extérieurs à forte fréquentation dans la capitale. »

 

Offrir « un diagnostic plus fin »

L’obligation du port du masque dans certains secteurs de la ville pourrait survenir « dans les prochaines 48 ou 72 heures », a précisé  Anne Souyris.

Dans un deuxième temps, l’obligation pourrait s’étendre à d’autres zones comme dans et autour des « lieux touristiques, musées, grands magasins, parcs et jardins », selon elle.

La mairie centrale a préféré dans un premier temps sonder les maires d’arrondissements, avant de formaliser la demande auprès du préfet de police et d’établir de nouvelles zones d’ici à la rentrée, ont rapporté plusieurs sources. L’objectif est « d’avoir un diagnostic plus fin » et d’obtenir l’adhésion des habitants, estime l’adjointe.

La crainte d’une seconde vague

La contamination au Covid-19 repart à la hausse à Paris, selon les dernières données, comme dans de nombreux départements et villes en France qui, à l’instar de Lille, Tours, Orléans, Megève, Annecy notamment, ont déjà pris des mesures rendant le masque obligatoire en leur centre.

À Toulouse par exemple, le port du masque en extérieur sera, lui, obligatoire dès mercredi de 12h à 3h du matin, sous peine d’une amende de 135 euros, dans certaines zones longeant la Garonne où se rassemblent tous les soirs des centaines de personnes, a annoncé mardi la préfecture de Haute-Garonne.

Dans un avis rendu public mardi, le Conseil scientifique estime que « l’équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment » vers une reprise incontrôlée de l’épidémie en France, alors que les cas augmentent et que les restrictions se multiplient.

L’instance qui guide le gouvernement estime « hautement probable qu’une seconde vague épidémique soit observée à l’automne ou à l’hiver ».

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :