Publicités

Covid-19 : la vaccination en France doit lutter contre le virus de la méfiance

En France, le gouvernement a dévoilé jeudi sa stratégie vaccinale contre le Covid-19, en s’engageant à faire preuve de transparence. Un défi majeur s’annonce pour l’exécutif, dans un pays où la défiance vaccinale est ancrée dans les esprits. 

Alors que le gouvernement a présenté jeudi les étapes du plan de vaccination contre le Covid-19, l’exécutif va devoir convaincre les Français, parmi les plus méfiants d’Europe vis-à-vis de la vaccination. 

La campagne débutera en janvier. Elle concernera d’abord les résidents en Ehpad avant d’être étendue en février aux personnes fragiles en raison de leur âge ou de pathologies. Enfin, au printemps, le vaccin sera accessible au reste de la population. La vaccination sera par ailleurs gratuite pour tous et non obligatoire. 

Les Français pourront notamment bénéficier des vaccins de Pfizer/BioNtech et Moderna, disponibles au mieux aux derniers jours de décembre, sinon à partir de janvier, après autorisation des autorités de santé européenne et française. 

Esquissant la stratégie vaccinale de la France, le Premier ministre Jean Castex a insisté jeudi sur le besoin de clarté. « Je m’engage à ce que toute la transparence, toute la pédagogie soient faites sur les décisions que nous prendrons », a-t-il déclaré. Le ministre de la Santé Olivier Véran est lui aussi revenu à la charge. « Avant même de nous immuniser contre le coronavirus, nous devons d’abord nous immuniser contre les peurs », a-t-il lancé jeudi, à juste titre. 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :