Publicités

Cote d’ivoire : le nom de Gbagbo retiré de la liste électorale par la CEI

La joie pour l’ancien président de savoir que sa demande de délivrance de passeport pour renter au bercail, ait favorablement été accueillie par les autorités ivoiriennes, ne sera que de courte durée. Laurent Gbagbo ne pourra plus être candidat. En tout cas, c’est ce qui laisse transparaître pour le moment. Est-il sur le point d’être écarté des échéances électorales à venir ? L’on s’interroge.

Pour mieux comprendre la situation, lire le communiqué ci-dessous :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Après s’être déplacé à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles, pour demander la délivrance d’un passeport ordinaire et d’un laissez-passer, le Président Laurent GBAGBO s’est réjoui de la réponse du Porte-Parole du Gouvernement indiquant que son « dossier serait traité ».

Dans l’attente de la remise de son passeport, c’est avec stupéfaction, que le Président Laurent GBAGBO a appris qu’en lieu et place de la délivrance de son passeport, il se voyait retirer le droit de vote.

En effet, alors qu’il a toujours figuré sur la liste électorale, comme en atteste la capture d’écran du site en ligne de la Commission Electorale Indépendante (CEI), le Président Laurent GBAGBO a vu son nom tout simplement retiré de la liste électorale provisoire remise aux partis politiques par la CEI.

Nous interpellons la CEI, qui se veut indépendante, de jouer véritablement son rôle, et de ne pas rentrer dans des manœuvres politiciennes. Nous espérons que cette omission est une erreur, qui sera immédiatement corrigée et que le Président Laurent Gbagbo sera rétabli dans ses droits.

Tout comme la délivrance d’un passeport ordinaire est un droit ; le droit de vote est un droit tout aussi essentiel attaché à la personne de tout citoyen.

Fait à Paris, le 31 juillet 2020
Habiba TOURE
Avocat Personnel du Président Laurent GBAGBO

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Les startups Africains en concurrence avec les pays du Moyen-Orient et primées par Orange Avec un financement de 50 000 à 150 000 euro .Les startups Africains en concurrence avec les pays du Moyen-Orient et primées par Orange Avec un financement de 50 000 à 150 000 euro .

L’opérateur de téléphonie mobile Orange à travers le fonds d’investissement technologique « Orange ventures », a lancé pour les startuppers, spécialistes des télécommunications, du secteur du numériques ou des solutions innovantes, la

%d blogueurs aiment cette page :