Publicités

Coronavirus: l’Espagne tiendra un registre de ceux qui refusent le vaccin Covid

L’Espagne doit mettre en place un registre des personnes qui refusent d’être vaccinées contre le coronavirus et le partager avec d’autres pays de l’Union européenne, a déclaré le ministre de la Santé.

Salvador Illa a déclaré que la liste ne serait pas rendue accessible au public ou aux employeurs.

Il a dit que le moyen de vaincre le virus était « de nous vacciner tous – plus il y en a, mieux c’est ».

L’Espagne a été l’un des pays d’Europe les plus touchés par le virus.

Il déploie actuellement le vaccin Pfizer-BioNTech qui a été approuvé pour les États membres de l’UE la semaine dernière.

Dans une interview accordée à la télévision La Sexta lundi, M. Illa a souligné que la vaccination ne serait pas obligatoire.

« Ce qui sera fait, c’est un registre, qui sera partagé avec nos partenaires européens … de ces personnes à qui il a été proposé et qui l’ont simplement rejeté », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas un document qui sera rendu public et ce sera fait dans le plus grand respect de la protection des données. »

Il a ajouté: « Les personnes à qui on propose une thérapie qu’elles refusent pour quelque raison que ce soit, il sera noté dans le registre … qu’il n’y a pas d’erreur dans le système, de ne pas avoir donné à cette personne la possibilité de se faire vacciner. »

Selon un récent sondage, le nombre de citoyens espagnols qui ont déclaré ne pas se faire vacciner est tombé à 28% contre 47% en novembre.

 

Dans d’autres commentaires de lundi, M. Illa a déclaré que les personnes seraient contactées par les autorités régionales lorsque ce serait leur tour d’être vaccinées.

« Les personnes qui décident de ne pas se faire vacciner, ce que nous pensons être une erreur, sont dans leurs droits », a-t-il déclaré aux journalistes. « Nous allons essayer de résoudre les doutes. Se faire vacciner sauve des vies, c’est la sortie de cette pandémie. »

Le nombre de personnes décédées de Covid-19 en Espagne a dépassé la barre des 50000 lundi. Le pays a enregistré plus de 1,8 million d’infections pendant la pandémie.

L’Espagne est soumise à un couvre-feu national, entre 23h00 et 6h00, jusqu’au début mai. Dans de nombreux endroits, les gens ne sont autorisés à sortir que pendant cette période pour aller travailler, acheter des médicaments ou s’occuper de personnes âgées ou d’enfants.

Les dirigeants régionaux peuvent modifier les heures de couvre-feu et peuvent également fermer les frontières régionales pour voyager.

Publicités
Étiquettes :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :