Publicités

Climat : l’ONU salue l’engagement de la Corée du Sud à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050

Le Président de la Corée du Sud, Moon Jae-in, a déclaré mercredi que son pays s’engagera à réduire à zéro ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Une annonce saluée par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

S’exprimant devant l’Assemblée nationale sud-coréenne, M. Moon a promis que son pays atteindrait zéro émission nette d’ici 2050. Il s’est engagé à dépenser 7 milliards de dollars pour une croissance axée sur l’environnement dans le cadre d’une relance financière sans précédent pour lutter contre les conséquences économiques du coronavirus.

« Nous nous dirigerons vers l’objectif de devenir neutre en carbone d’ici 2050 en répondant activement aux changements climatiques avec la communauté internationale », a déclaré M. Moon devant les parlementaires sud-coréens réunis à Séoul, la capitale du pays.

« Nous remplacerons l’énergie au charbon par de l’énergie renouvelable et créerons un nouveau marché, une industrie et des emplois », a assuré le chef d’Etat sud-coréen.

L’annonce de la Corée du Sud intervient deux jours après celle similaire faite par le Japon d’atteindre le même objectif d’émission zéro dans le même délai.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est dit très encouragé par l’annonce faite par le Président sud-coréen. « Il s’agit d’un pas très positif dans la bonne direction après le Green New Deal exemplaire de la Corée qui a été annoncé en juillet », a déclaré son porte-parole dans un communiqué de presse publié mercredi.

Avec cette annonce, la Corée du Sud, 11e économie mondiale et 6e exportateur, rejoint un groupe croissant d’économies majeures déterminées à montrer l’exemple dans la construction d’un monde durable, neutre en carbone et résilient au climat d’ici 2050.

« Le Secrétaire général attend maintenant avec intérêt les mesures politiques concrètes qui seront proposées et mises en œuvre pour atteindre cet objectif », a précisé son porte-parole.

L’ONU souhaite que le gouvernement sud-coréen « soumette à temps » pour la prochaine conférence sur le climat (COP 26) prévue à Glasgow, au Royaume-Uni, du 1er au 12 novembre 2021, sa contribution déterminée au niveau national (CDN) révisée. Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général a émis l’espoir que la CDN révisée sud-coréenne – qui comprend la description et la communication des actions climatiques qu’entreprendra Séoul d’ici 2030 – sera « plus ambitieuse et conforme à son nouvel engagement en faveur de la neutralité carbone d’ici 2050 ».

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :