Publicités

Chine : Une annonce faite sur les restrictions de visa aux citoyens américains dans le cadre du différend de Hong Kong

Le gouvernement chinois a annoncé lundi 29 juin qu’il imposerait des restrictions de visa aux citoyens américains qui s’étaient « comportés de manière flagrante » dans le différend de Hong Kong. 

 

Vendredi, l’administration du président américain Donald Trump a déclaré qu’elle restreignait les visas américains pour un certain nombre de responsables chinois non spécifiés pour atteinte à l’autonomie du centre financier asiatique.

 

En réponse, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré lundi que le « plan américain … pour empêcher le passage de la loi de Hong Kong sur la sécurité nationale ne prévaudra jamais ».

« Pour cibler les actions illicites des États-Unis ci-dessus, la Chine a décidé d’imposer des restrictions de visa aux individus américains qui se sont comportés de manière flagrante sur des questions concernant Hong Kong », a déclaré Zhao.

 

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, qui a fait cette annonce après que Washington a déclaré qu’il restreindrait les visas américains pour les autorités chinoises, a mis en garde le gouvernement américain contre toute ingérence dans les affaires de Hong Kong, car cela entraînera de fortes contre-mesures. 

 

Dit Lijan; 

 

«Les États-Unis tentent d’entraver la législation chinoise pour la sauvegarde de la sécurité nationale dans la RAS de Hong Kong (région administrative spéciale de Hong Kong) en imposant les soi-disant sanctions, mais cela ne réussira jamais. 

« En réponse … La Chine a décidé d’imposer des restrictions de visa aux individus américains ayant une conduite flagrante sur les questions liées à Hong Kong. »

 

Le parlement chinois devrait adopter une loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong mardi, et les critiques ont déclaré que cela limiterait sévèrement la politique d’opposition et la liberté d’expression dans la ville. 

 

Alors que la Chine a insisté sur le fait que la loi était « purement une affaire intérieure de la Chine et qu’aucun pays étranger n’a le droit d’intervenir », les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie et le Canada ont exprimé leur profonde préoccupation et ont également affirmé que la loi pourrait être utilisée pour étouffer contestation.

 

La semaine dernière, le Sénat américain a approuvé un projet de loi qui imposerait des sanctions obligatoires aux personnes ou aux entreprises qui soutiennent les efforts visant à restreindre l’autonomie de Hong Kong. Il prévoit des sanctions secondaires à l’encontre des banques qui font affaire avec quiconque soutient toute répression de l’autonomie du territoire.

 

Hong Kong, une région semi-autonome et une ancienne colonie britannique est devenue partie intégrante de la Chine en 1997.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Alors que Marcus Rashford jubile, Stark met en garde contre la réouverture desDFID par le premier ministre!!!Alors que Marcus Rashford jubile, Stark met en garde contre la réouverture desDFID par le premier ministre!!!

La décision de Boris Johnson de supprimer le Département du développement international aura « des conséquences mortelles dans le monde », a averti le directeur général d’Oxfam GB – une décision que Matt Hancock a révélée que le

%d blogueurs aiment cette page :