Publicités

Cameroun – Yaoundé: Un scandale de vol de bébé ébranle l’Hôpital Central

Une mère porteuse d’une grossesse gémellaire ayant accouché dans cette formation hospitalière ne retrouve pas un de ses nouveau-nés.

Les affaires de vol ou trafic de bébés sont devenus récurrentes dans les hôpitaux publics camerounais. En février 2020, une histoire de disparition de nouveau-né avait ébranlé l’Hôpital de la Cité des Palmiers dans le 5è arrondissement de Douala.

Cette fois, c’est l’Hôpital Central de Yaoundé qui est mis en cause. Une femme enceinte de jumeaux, a donné naissance dans cette formation hospitalière de référence. Mais après l’accouchement, il ne lui a été remis qu’un bébé. La famille crie au vol et exige que l’autre enfant lui soit restitué.

Le pasteur Betsem et son épouse, Simone, les plaignants, ont été rencontrés par nos confrères d’Equinoxe Télévision. Dans le reportage diffusé le 13 octobre 2020 au journal de 20 heures de la chaîne privée, ils ont relaté les faits de ce nouveau scandale invraisemblable.

Tout a commencé le 2 octobre dernier avec l’accouchement par césarienne de Simone Betsem à l’Hôpital Central de Yaoundé.

«C’est dans l’après-midi que je suis entrée dans le bloc opératoire. On a demandé à tous les membres de ma famille qui étaient présents de s’en aller. Ils voulaient rester au couloir, on leur a dit ‘‘on ne veut voir personne», raconte la mère éplorée.

«Avant qu’on ne commence l’opération, poursuit-elle, le médecin m’a demandé ‘‘madame, est-ce que vous aimez partager avec les autres ce que vous avez ?’’ […] Ils m’ont demandé de ne pas les regarder. A un moment, j’ai constaté la disparition de la Major du bloc. Elle est réapparu lorsqu’on refermait mon ventre».

«Ils m’ont dit ‘‘madame, vraiment l’échographie vous a trompée. Vous avez un seul bébé. Ils sont allés appeler mon mari pour venir confirmer la présence d’un seul bébé», ajoute encore Mme Betsem.

Le couple Betsem qui vit à Akonolinga (Nyong-et-Mfoumou, région du Centre) présente les résultats de plusieurs écographies réalisées dans différentes formations sanitaires, lesquels résultats attestaient de la présence d’une grossesse gémellaire.

«C’est à l’Hôpital Central qu’on a déterminé le sexe des enfants. Ils m’ont dit qu’il s’agit de deux enfants», déclare la mère.

Face à la situation, le couple Betsem a déposé le 7 octobre, une plainte auprès de la gendarmerie. Les résultats restent attendus. Le directeur de l’hôpital, le Pr Joseph Fouda n’a pas souhaité s’exprimer avant la fin des enquêtes.

Publicités
Étiquettes : , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :