Publicités

Cameroun – Violences militaires contre les avocats: Le Bâtonnier, Me Tchakoute Patie, dénonce à nouveau et menace

Il a saisi à cet effet, le Secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie Nationale.

En septembre 2019, les avocats camerounais, à l’appel du Barreau, avaient observé une suspension du port de la robe pour protester contre les violences exercées sur eux dans les unités de police et de gendarmerie. Le mouvement avait débouché sur une concertation avec le ministre de la Justice. Et des changements avaient été annoncés.

Onze mois plus tard, le problème se pose à nouveau. Au point d’amener le Bâtonnier, Me Charles Tchakoute Patie ,à saisir le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie, Galax Yves Landry Etoga.  

Dans cette correspondance ayant pour objet ‘‘Reprise des violences à l’égard des avocats’’, le président de l’Ordre des avocats dénonce des violences exercées par des gendarmes contre Me Serge Chendjou à Yaoundé, ainsi que d’autres hommes en robe noire à Douala. Il indique que «le Barreau du Cameroun envisage des actions juridictionnelles contre les auteurs de ces actes».

«Cette situation qui devient insupportable, suscite au sein du Barreau de vives protestations. La colère monte et l’exaspération gronde», fulmine le Bâtonnier avant de prévenir: «La survenance d’autres actes d’agression contre un avocat (…) sera considérée comme de trop».

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Fuite des épreuves au Baccalauréat 2020: Cinq jeunes, dont un élève de 18 ans, écroués à la prison de KondenguiCameroun – Fuite des épreuves au Baccalauréat 2020: Cinq jeunes, dont un élève de 18 ans, écroués à la prison de Kondengui

Ils ont été placés en détention provisoire à la maison d’arrêt de la capitale camerounaise, sur décision d’un juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif. Les

%d blogueurs aiment cette page :