Publicités

Cameroun – Violation des Droits de l’Homme: Une plainte déposée en France contre les autorités camerounaises pour tortures sur des militants du MRC

Elle est l’œuvre d’un collectif de juristes regroupés sous le Réseau Respondere Advocatus.

Créé en France début 2020, le Réseau Respondere Advocatus a récemment déposé une plainte auprès du Tribunal Judiciaire de Paris contre les autorités camerounaises et contre X, pour «tortures et traitements dégradants», sur les citoyens camerounais, notamment les militants du Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

Dans sa plainte, renseigne la radio française RFI, «le Réseau Respondere Advocatus évoque trois événements qui se sont déroulés l’an dernier au Cameroun: les manifestations du 26 janvier et du 1er juin, organisées par le parti d’opposition, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), ainsi que la mutinerie du 22 juillet, à la prison centrale de Yaoundé. L’association affirme que pendant ou après ces événements des tortures et des traitements inhumains et dégradants ont été infligés à des citoyens camerounais».

Interrogé par nos confrères, Me Amédée Touko, secrétaire général de l’association, déclare, parlant du pouvoir de Yaoundé, que «ce régime utilise la force, l’armée, la police pour réprimer toute expression démocratique».

Une centaine de noms sont cités dans la plainte, parmi lesquels des responsables civils et militaires, nationaux et étrangers. Cameroon-Info.Net a par exemple appris que le nom de la Première Dame, Chantal Biya est aussi cité.

Le réseau dit s’appuyer sur les rapports de plusieurs organisations internationales, comme Amnesty International ou Human Rights Watch. Il affirme en outre détenir des photos et vidéos qui attestent des abus allégués.

Dans leur requête, les plaignants demandent au procureur de la République française de «rechercher, enquêter et poursuivre toutes les autorités policières, militaires, politiques et administratives des faits dont s’agit».

Pourquoi une plainte en France ?

Le Réseau Respondere Advocatus est une association qui regroupe des avocats camerounais et africains, principalement basés en France. Il a pour objectif la défense des intérêts des leaders politiques Camerounais et Africains, victimes d’abus en raison de leur engagement politique.

L’association justifie le dépôt de la plainte en France par le fait qu’elle y a été créée. Toute chose permise par la loi. Elle dit aussi vouloir compter sur le nouveau ministre français de la Justice, Éric Dupond-Moretti«Nous pensons que ce ministre, nouvellement arrivé, a un esprit quand même très ouvert en ce qui concerne les droits de l’homme, la liberté. Nous pensons pouvoir obtenir du parquet une attention très particulière», a déclaré à RFI, Me Amédée Touko, l’un des membres.

Publicités
Étiquettes : ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :