Publicités

Cameroun – Transport ferroviaire: Le ministre des Transports annonce le retour du train express Douala-Yaoundé

Le trajet s’effectuera plus d’une heure en plus à cause des travaux de renforcement en cours sur certains tronçons de la voie ferrée.

La date de son retour n’est pas encore connue. Mais il est imminent. A en croire Jean Ernest Ngalle Bibehé, le train express Douala-Yaoundé, communément appelé Intercity, sera bientôt de retour sur les rails. Le ministre des Transports l’a annoncé au cours de la 35e session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer) le 28 octobre 2020. Ce train avait été cloué au sol au soir de la catastrophe ferroviaire d’Eséka le 21 octobre 2016. L’accident avait fait 79 morts et 551 blessés selon les sources officielles. Quatre ans plus tard, tout semble enfin prêt pour sa remise en service. A cet effet, indique le ministre des Transports, «l’Etat a acquis 4 nouvelles locomotives suivies de la réhabilitation de 11 voitures».

Toutefois, la vitesse de l’Intercity sera limitée à cause des travaux de renforcement en cours sur certains tronçons de la voie ferrée. Selon Pascal Miny, ce train ralliera les deux villes en 4 h 45 min, au lieu de 3 h 30 min auparavant, soit un gap de plus d’une heure. «Il faut prendre en compte le glissement de la voie et attendre le programme quinquennal numéro 2, qui va être finalisé pour un démarrage des travaux en 2022», précise le directeur général de Camrail, filiale du groupe français Bolloré et concessionnaire du chemin de fer camerounais. La reprise prochaine du train voyageur est précédée, a indiqué M. Ngalle Bibehe, par l’achèvement des travaux de réhabilitation de 13 ponts ferroviaires lancés dans le cadre du programme quinquennal de renouvellement des infrastructures agréé entre l’Etat du Cameroun et Camrail.

Avec le concours de la Banque mondiale, Camrail a ainsi organisé, pour le compte de l’Etat du Cameroun, la réhabilitation de douze ponts métalliques sur le Transcam 2 (Yaoundé-Ngaoundéré) et celle du pont ferroviaire d’Edéa sur le Transcam 1 (Douala-Yaoundé). 55 autres ponts ferroviaires (ponts métalliques et ponts dalles en béton armé) sur l’ensemble du réseau ont par ailleurs été réhabilités pour un coût global d’environ 4,11 milliards de FCFA. D’après Camrail, 330 km de voie (Ka’a-Belabo, Batchenga et Ka’a, entrées et sorties Douala-Yaoundé) ont déjà été renouvelés. 500 km ont fait l’objet de travaux de confortement et 1671 ouvrages hydrauliques ont été réhabilités de 2000 à 2020. La 2ème phase des travaux s’achèvera en 2021.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :