Publicités

Cameroun – Scandale des terres dans la Vallee du Ntem – Mike EDO: «C’est un désastre qui se profile»

Au regard de la situation qui prévaut actuellement dans son département, ce digne fils de la Vallée du Ntem est loin d’avoir l’esprit tranquille. Depuis Paris en France, où il est installé depuis quelques temps déjà, il n’a pas manqué d’apporter, à sa manière, son soutien à ses frères et sœurs présents au Cameroun. Il s’est ainsi confié à notre rédaction.

Le litige foncier qui met en ébullition le département de la Vallée du Ntem depuis plusieurs jours déjà, affecte également une bonne brochette des populations Ntoumou et Mvae disséminées à travers la planète. C’est le cas patent de ce digne fils de cette partie de la région du Sud qui a presque perdu le sommeil depuis le déclenchement de cette scabreuse affaire. Depuis Paris en France, où il est installé depuis quelques temps déjà, il n’a pas manqué d’apporter, à sa manière, son soutien à ses frères et sœurs présents au Cameroun. Il a ainsi saisi la balle au bond en se confiant à notre rédaction.

 

Comment vivez-vous, depuis l’étranger, cette situation difficile qui prévaut actuellement dans la vallée du Ntem, votre département d’origine ?

C’est un scandale pour tous les fils et filles de la vallée du NTEM vivant hors du Cameroun; c’est tellement incompréhensible que c’est devenu le premier sujet de la grande famille EKANG de la diaspora.

 

 Selon vous, quel peut être l’impact de ce problème sur le plan sociologique ?

Sur le plan sociologique, c’est un désastre qui se profile. Voyez-vous, les populations de la vallée du NTEM vivent essentiellement de l’agriculture, de la pêche, la chasse et de la cueillette. Vous comprenez bien que tout cela vient de leurs forêts. Qu’on leur chasse aujourd’hui en leur miroitant des emplois avec des salaires de 20.000fcfa toute leur vie, elles n’auront plus de bois pour leur feu, plus d’espace pour leurs cultures; en fin de compte, esclaves dans leur village ; le retour de la colonisation.

 

Êtes vous particulièrement choqué de savoir que certaines élites de votre département, sont impliquées dans cette affaire qui vise à vous déposséder de vos terres?

Choqué non; parce que je sais qu’elles n’ont aucun amour pour ce département ; mais écœuré parce que je viens de me rendre compte que ce sont des criminels; c’est même un crime contre l’humanité; de milliers de familles qui vont se retrouver sans avenir pendant que leurs enfants vont faire leurs études à l’étranger. Elles rendront compte à ce peuple le moment venu.

 

Comment analysez-vous les propos de Marlène Emvoutou qui a invité, à travers les réseaux sociaux, ses frères Fang, Ntoumou et Mvae, à laisser faire?

Elle a donné son avis et elle est libre de dire ce qu’elle pense. Je ne pense pas que c’est une référence.

Vous avez sollicité un arbitrage du président de la république qui est originaire de votre région. Qu’attendez-vous concrètement de lui?

Vous savez, cette affaire a crée une onde de choc dans notre département. Nous savons que le président veut la valorisation des terres de notre pays. Tous les fils et filles de la vallée du ntem vivant au Cameroun et à la diaspora demandent au président de la république d’utiliser le même système qu’avec la société SODECOTON, qui consiste à donner les moyens à la population pour cultiver et vendre à une société d’Etat.

 

Jusqu’où comptez-vous aller pour résoudre ce problème ?

 La population de la vallée du Ntem n’a pas d’autres richesses et un peuple qui n’a plus d’avenir est prêt à tout.

 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :