Publicités

Cameroun – Santé: 339.908 jeunes filles âgées de 9 ans à vacciner contre le cancer du col de l’utérus

La campagne de vaccination se tiendra du 23 au 27 septembre 2020.

Dans le cadre de l’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus et des autres infections génitales dans le Programme élargi de vaccination (PEV), 339.908 jeunes filles âgées de 9 ans seront bientôt vaccinées. L’annonce est du Secrétaire d’Etat à  l’Education de base dans un communiqué adressé fin juin 2020 aux délégués régionaux de son département ministériel.

La campagne de vaccination qui débutera le 23 septembre 2020 est conforme au Plan pluri annuel complet de la vaccination 2015-2020, indique Asheri Kilo. Plusieurs stratégies seront utilisées parmi lesquelles la stratégie école. D’où l’appel à la mobilisation de la communauté éducative en vue de la réussite de cette campagne qui cible les fillettes de neuf ans, considérées comme n’ayant pas encore été exposées aux activités sexuelles.

Initialement prévue du 27 novembre au 1er décembre 2019, la campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus avait été reportée après des vives polémiques sur l’efficacité, la fiabilité et du bien fondé du Gardasil, seul vaccin commercialisé dans le pays pour lutter contre cette maladie qui concerne chaque année au Cameroun près de 2.300 femmes et provoque plus de 1.500 décès.

Un vaccin controversé qui ne sera plus commercialisé en France en 2021. Dans un rapport publié en 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), appelle à la vaccination contre le cancer du col de l’utérus au Cameroun, classé «parmi les pays ayant les prévalences les plus élevées de VPH (virus papillome humain) dans le monde».

Sur un diagnostic de 2000 personnes en 2018, 40% des femmes adultes se sont révélées positives. Mais «ces données pourraient être largement sous-estimées du fait de la faiblesse du système national d’enregistrement des cancers», a souligné l’OMS, ajoutant que l’accès aux mesures de prévention y est par ailleurs limité et le dépistage de la maladie à un stade avancé souvent tardif.

Signalant l’existence de trois vaccins protégeant contre les VPH, l’organisme onusien note qu’ils sont responsables d’au moins 70% des cancers du col de l’utérus. Par ailleurs, a-t-elle recommandé, le Cameroun doit vacciner les filles âgées de 9 à 14 ans, ce qui serait «la mesure de santé publique la plus rentable» pour lutter contre cette maladie.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :