Publicités

Cameroun – Répression: La justice rejette la demande de levée de l’assignation à résidence de Maurice Kamto

Les avocats de l’opposant crient à un déni de justice.

La résidence de Maurice Kamto à Yaoundé restera encerclée par des équipes mixtes de police et de gendarmerie. Cet impressionnant dispositif, en vigueur depuis la nuit du 20 au 21 septembre 2020, restera maintenu jusqu’à nouvel avis.

Domicile de Maurice Kamto encerclé par force de l ordre(c) Facebook

Les avocats de l’opposant ont récemment introduit, auprès du Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif, une requête visant la levée de son assignation à résidence de fait. La demande a été rejetée.

«Je suis passé au secrétariat général de M. le président du TPI de Yaoundé centre administratif où j’ai déposé une requête aux fins d’être autorité à assigner l’Etat du Cameroun à bref délai en cessation de voie de faits. Il m’a été remis ma requête portant la mention au stylo rouge de rejet pour ‘‘absence d’extrême urgence’’ avec la signature du président du tribunal», a déclaré Me Hyppolite Meli, l’un des avocats de Maurice Kamto, au journal de la chaîne privée Equinoxe Télévision du 6 octobre 2020.

Le leader du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), selon son conseil, est victime d’un déni de justice. «Mon client, le Pr Maurice Kamto, en plus de ce qu’il subit, qui porte des menaces sérieuses à sa vie, fait l’objet aujourd’hui de déni de justice», a ajouté Me Meli qui dirige le collectif d’avocats constitués pour défendre les manifestants du 22 septembre 2020.

Les avocats de l’opposant espèrent cependant obtenir la levée de cette mesure qui empêche leur client d’aller et de venir depuis deux semaines.

Publicités
Étiquettes : , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :