Publicités

Cameroun – Régulation des médias: Le président du Conseil National de la Communication annonce des sanctions contre la chaîne de télévision Vision 4

Il rappelle à sa direction la nécessité de respecter les règles d’éthique et de déontologie.

Ces dernières semaines, Vision 4, la chaîne de télévision privée appartenant à l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga, s’est illustrée par la diffusion d’éléments qui ont suscité la controverse dans l’opinion. Après avoir montré les images de l’arrestation humiliante de Ernest Obama, l’ancien directeur général de la chaîne, aujourd’hui en froid avec le promoteur, nos confrères se sont notamment attaqués à Martin Mbarga Nguelé, le patron de la police, à travers des révélations troublantes.

Face à tout cela, le Conseil National de la Communication (CNC) a dû réagir. Dans un communiqué lu ce 17 juillet 2020 au journal de 13h de la CRTV Radio, le patron de l’organe de régulation des médias rappelle que «le journaliste doit éviter la diffusion des informations jugées offensantes. Les activités audiovisuelles doivent respecter les bonnes mœurs et la dignité de la personne humaine. Le contenu des programmes ne doit en aucun cas inciter à la haine, à la violence ou à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personne en raison de leur origine, de sexe, de leur appartenance à une tribu, une ethnie, une race ou une religion», indique Peter Essoka.

Aussi, appelle-t-il «les promoteurs de médias en général et celui de Vision 4 en particulier, au respect strict des règles d’éthique et de déontologie dans la collecte et le traitement de l’information portée à la connaissance du grand public, leur demande sans délai de mettre un terme aux pratiques sus décriées sans préjudices des sanctions qu’il reviendra à la collégialité du conseil de prendre à sa toute prochaine session conformément aux prérogatives que lui confère la réglementation en vigueur».

Il faut rappeler que Vision 4 a déjà été sanctionnée à plusieurs reprises par le CNC. Mais la chaîne n’a jamais appliqué ces sanctions; estimant que le Conseil National de la Communication n’est pas un organe légitime.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglaisCameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais

Ses bourreaux n’ont pas hésité à le traiter d’ « Ambazonien ». L’association qui regroupe les journalistes d’expression anglaise proteste. Parmi les centaines d’habitants de Yaoundé interpellés pour défaut de

%d blogueurs aiment cette page :