Publicités

Cameroun – Réduction du salaire des médecins: La suppression de la prime querellée de 2400 FCFA maintenue

Le ministre de la Santé Publique, Malachie Manaouda, et les professionnels de la santé, se sont accordés sur cette mesure qui faisait couler beaucoup d’encre et de salive, au cours d’une réunion de concertation le mardi 4 août 2020 à Yaoundé.

La prime de «technicité agent technique», qui s’élevait à 2 400 FCFA, et qui a été amputée des salaires des fonctionnaires de la santé publique au mois de juillet 2020, ne sera pas restituée. Le Collectif des médecins indignés qui s’est fermement opposé à cette suppression ordonnée par le ministre de la Santé, Malachie Manaouda, à son homologue des Finances, Louis Paul Motaze, dans une correspondance le 23 juillet 2020, a fini par se résigner.

C’est du moins ce qui ressort de la réunion de concertation qui s’est tenue le mardi 4 août 2020 entre le patron de la santé et les professionnels de la santé, dans son département ministériel à Yaoundé. En plus du collectif, d’autres entités de défense des intérêts des personnels de la santé étaient représentées. Il s’agit de l’Ordre National des Médecins du Cameroun (ONMC), du Syndicat des Médecins du Cameroun (SYMEC) ou encore de SOS médecin Cameroun.

Selon l’hebdomadaire spécialisé Echos Santé, du mercredi 5 août au lundi 10 août 2020, les professionnels de la santé se sont laissés convaincre par les explications du ministre et de ses collaborateurs, à l’aune des textes, notamment le Décret N°2002/042 du 04 février 2002, fixant les modalités d’attribution et le montant des primes allouées aux fonctionnaires des Corps de la Santé publique.

«Dans ses explications, le Directeur des Ressources humaines au Ministère de la Santé Publique, Emile Ella Ngbwa a fait savoir aux médecins que seuls 4990 personnels fonctionnaires des corps de la Santé Publique en service au Ministère de la Santé publique percevaient encore la prime de technicité agent technique code 242, d’un montant 2400 Fcfa. Pourtant le décret du 04 février 2002 a supprimé la prime de technicité aujourd’hui revendiquée par les médecins dits «indignés» pour créer trois autres primes (technicité corps-santé, santé publique, astreinte), dont la somme totale des trois dépasse 43 000 FCFA pour les médecins A2, deuxième classe», renseigne le journal de Joseph Mbeng Boum.

Si l’Ordre National des Médecins du Cameroun a reconnu au terme des échanges que ce feuilleton résulte d’un malentendu, il n’en demeure pas moins que son président, le Dr Guy Sandjon, a réitéré au ministre la requête de revalorisation des salaires des médecins, qui figure également parmi les revendications du collectif.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :